mercredi 27 janvier 2021
Culture 509, le premier EP d’Énaé est en ligne

509, le premier EP d’Énaé est en ligne

Énaé vient de sortir son premier projet. Un EP de 7 titres intitulé 509. Un univers très large qui reflète le parcours de la jeune Toulousaine.

509, le premier EP d’Énaé est en ligne
509, le premier EP d’Énaé est en ligne © Énaé

Son tout premier EP vient de sortir. Depuis vendredi 11 décembre, le projet 509 d’Énaé est disponible sur toutes les plateformes de streaming. Un disque de 7 titres que certains chanceux ont eu la chance d’écouter en avant-première le vendredi 4 décembre. « Je me sens libérée. J’ai travaillé sur ce projet, et maintenant, je suis heureuse de le partager avec les autres » confie la chanteuse.

Pour l’occasion, l’artiste et son équipe avaient investi le studio Capitole. Quelques dizaines de musiciens, chanteurs ou professionnels de la musique avaient répondu présent à l’invitation. Une première écoute particulière puisque le masque était obligatoire et une chaise était attribuée à chaque invité. Une situation « un peu frustrante » pour la chanteuse qui a tout de même su s’adapter à la situation.

Malgré ce contexte dès les premières notes, de nombreux auditeurs n’ont pas réussi à lutter face aux rythmes. Certains hochaient la tête tandis que d’autres battaient le temps avec le pied. Car 509 parle à tout le monde, le projet s’adresse à un public assez large. Avec cet EPÉnaé s’est amusé a explorer différents univers musicaux. De l’afro avec Yeayea, du rap avec Contrat ou encore des airs latino avec 2002. En plus de cela, la jeune Toulousaine utilise aussi bien le français que l’anglais dans ses morceaux.

un parcours qui se reflète dans l’EP

Un univers vaste qui s’explique peut-être par le parcours d’Énaé. Originaire de Lille, la chanteuse entretien des liens étroits avec Haïti et les États-Unis où elle a vécu pendant 3 ans en Pennsylvanie. Après 7 ans de conservatoire, elle s’est installée à Toulouse depuis maintenant quelques années. « J’ai aussi des influences très diverses » souligne la chanteuse. « J’écoute Lauryn Hill, comme Amy Winehouse, les Red Hot Chili Peppers, Sum 41 ou Eminem. » 

Pour réaliser ce projet, Énaé s’est entourée d’une équipe de début juin jusqu’au mois d’octobre. Notamment Pierre, le producteur qui a également participé à l’élaboration de cette soirée d’écoute. « Je pense que toutes les planètes ne peuvent jamais être alignées. Donc on s’adapte en fonction de la situation. On fait ce qu’on peut avec ce qu’on a. De toute façon, c’est pour tout le monde pareil. On espère pouvoir faire une présentation du projet scénique en février ». 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport