samedi 16 octobre 2021

Contact

Le BQEToulouse. Mais d'où vient l'expression "C'est le pompon sur la Garonne" ?

Toulouse. Mais d’où vient l’expression “C’est le pompon sur la Garonne” ?

On associe systématiquement l’expression “c’est le pompon sur la Garonne” à Toulouse…sans trop savoir pourquoi. Voici l’explication.

Toulouse pompon Garonne
©Pxhere

Même si on ne l’entend plus forcément tous les jours, sur Internet, elle fait immanquablement partie des Top 10 consacrés aux expressions toulousaines. Avec “chocolatine” ou “boudu con”, “c’est le pompon sur la Garonne” serait donc un hit du parler local, mais à propos duquel règne tout de même encore aujourd’hui un certain flou.

Il ne manquait plus que ça

Première méprise : le sens attribué à l’expression. Tous les sites s’adonnant à ce genre de classement la traduisent en effet par “c’est la cerise sur le gâteau”. Une petite erreur. Car contrairement à cette dernière, qui peut certes être prononcée de manière ironique, “c’est le pompon sur la Garonne” évoque obligatoirement un événement venant s’ajouter à une situation déjà négative de telle sorte que celle-ci ne puisse pas devenir pire. Ainsi, le véritable équivalent serait plutôt, “c’est le bouquet” ou encore “il ne manquait plus que ça !”.

Une boutique Pompon sur la Garonne à Toulouse

Autre mystère : si l’expression a voyagé bien au delà de la Garonne et peut-être entendue partout en France, c’est bien à Toulouse que l’on attribue son origine. Et non pas à Bordeaux, pourtant sa voisine de fleuve. D’ailleurs, c’est bien dans la ville rose qu’a vu le jour l’enseigne Pompon sur la Garonne. Une boutique qui, comme son nom l’indique, met à l’honneur les expressions toulousaines sur des vêtements, des mugs et autres supports…

Le pompon de Napoléon III

Bref, d’où peut donc venir ce fameux pompon qui fait la réputation de la ville ? Et bien selon toute vraisemblance, l’expression serait née d’une visite de Louis-Napoléon Bonaparte, aussi connu sous le nom de Napoléon III, à Toulouse en 1868. Celui qui a alors le titre d’Empereur des Français inaugurait un pont traversant la Garonne lorsqu’un violent coup de vent aurait arraché le pompon situé sur son chapeau, l’envoyant ainsi dans le fleuve. La foule voyant le pompon flotter sur l’eau se serait alors exclamé “c’est le pompon sur la Garonne”. Certainement une adaptation locale et instantanée de l’expression “c’est le pompon”, renvoyant à cette touffe de textile au sommet des bonnets traditionnels des marins. Le pompon désignant quelque chose qui vient en plus de tout le reste, souvent avec une connotation négative.

“Que d’eau. Que d’eau !”

S’il est difficile de trouver des traces historiques de cette histoire, et notamment de l’inauguration du pont, il n’en reste pas moins que Napoléon III est bel et bien passé par Toulouse en 1868 dans le cadre d’une tournée dans la région effectuée en partie en bateau à vapeur. Ironie de l’histoire, quelques années plus tard, un autre épisode marquant liant la Garonne à un dirigeant de la France se produira. Suite aux inondations de 1875, le président Mac Mahon, en visite à Toulouse, avait en effet prononcé la célèbre tirade “Que d’eau, que d’eau !”.

Le pompon retrouvé ?

Quant à ce fameux pompon, que l’on le croyait disparu dans les eaux de la Garonne depuis plus de 150 ans, il aurait été retrouvé en 2018. Selon le site parodique Le connard enchaîné, il voguait en effet parmi les détritus du continent de plastique, dans l’océan pacifique. C’est le pompon !

 

spot_img

Face aux multiples crises, comment retrouver la sérénité ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d'un événement d'actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img