Widnes vs TO ; Les Toulousains mal récompensés

Jeudi dernier, au terme d’un match courageux face à une formation de Widnes renforcée par 4 joueurs de Super League, le Toulouse Olympique s’incline sur le score de 26 à 12 et ne ramène aucun point de ce déplacement. C’est rageant pour les hommes de Gilles Dumas qui ont malmené la future franchise de Super League et qui auraient pu s’emparer du point de bonus défensif dans les dernières minutes.

 
Cette rencontre a débuté par un round d’observation. En effet, dans le 1er quart d’heure, les 2 équipes complètent leurs chaînes de tenus et attendent la faute de l’adversaire. Contrairement aux derniers matchs, les Toulousains ne vont pas craquer les premiers. A la 18ème minute, ils obtiennent une pénalité, 10 mètres en face des poteaux de Widnes et décident de ne pas la tenter. Choix non payant car un en-avant ne va pas leur permettre d’aller en terre promise. Les coéquipiers de Sébastien Planas, capitaine du jour en l’absence de Sylvain Houles, ne se désunissent pas pour autant et deux minutes plus tard vont ouvrir le score suite à une pénalité (pour un placage haut sur Tély Pelo) transformée par Darren Nicholls. 0-2. Sur le renvoi suivant, après trois tenus bien maîtrisés, Tony Gigot lance une passe sautée dans ses propres 30 mètres qui file directement en touche et qui rend le ballon en excellente position aux locaux. Ces derniers ne se privent pas de faire payer cash les “bleus et blancs” et inscrivent un essai par le puissant Crossby (fraîchement arrivé à Widnes) à la 23ème minute. 6-2. Les Olympiens ne sont pas restés longtemps en tête mais malgré cette erreur, ils restent dans le match et font jeu égal avec leurs adversaires. A la 32ème minute, sur une mêlée concédée par les Anglais à 20 mètres de leur ligne, Grégory White, à la conclusion d’une combinaison parfaitement exécutée sur le côté fermé, égalise. 6-6. Le public croit alors que les deux équipes vont rentrer aux vestiaires sur ce score de parité mais une nouvelle faute individuelle du TO (en avant de Damien Couturier dans ses propres 20 mètres) va permettre aux Vikings de prendre l’avantage sur la sirène (40’) grâce à un essai de leur ailier. 10-6.

Pas de bonus défensif

La reprise de la 2ème période va être compliquée pour les hommes de Gilles Dumas. En effet, en un quart d’heure, Widnes très réaliste et avec parfois un soupçon de réussite, inscrit trois essais par Joe Mellor qui s’extirpe de la défense (43’), Logan Tomkins sur une montée défensive cavalière de Nicholls (49’) et Tangi Ropati à la réception d’un rebond favorable (55’). 26-6. Avec plus de 20 minutes à jouer et un seul changement restant, les Toulousains auraient pu lâcher le match et encaisser une lourde défaite… Au lieu de cela, ce sont eux qui reprennent le contrôle du ballon et qui imposent leur rythme dans le dernier quart temps. A la 66ème minute, Antoni Maria décale, sur une longue passe, Sébastien Payan qui déborde, repique intérieur et sert parfaitement Yoan Tisseyre à hauteur, qui s’en va réduire la marque. 26-12. Les joueurs français croient alors au point de bonus défensif et sont tout proches de l’obtenir par deux fois. Sébastien Payan, tout d’abord, puis Constant Villegas ne parviennent pas à aplatir le ballon dans l’en-but de Widnes, suite à des coups de pied rasants millimétrés. Score final : 26-12.
Même si ce déplacement se solde sur le plan comptable par 0 point, avec une équipe qui ne comptait pas moins de quatre joueurs de 21 ans ou moins, le TO a montré d’autres dispositions que lors du dernier match face à York et s’offre de belles perspectives avec les retours attendus de Craig Cook, Josh Lewis et Rory Bromley. Le staff Toulousain a maintenant deux semaines pour préparer la réception d’Hunslet le samedi 14 mai à 19 heures au Stade Arnauné.

Retrouvez plus d’informations
sur www.TOXIII.com


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.