Toulouse reprend la balle au bond

Fort du succès de la 1ère édition du Masters France, les organisateurs ont décidé de pérenniser cet événement réunissant les meilleurs joueurs tricolores de l’année dans la Ville rose. Le Palais des Sports accueillera le tournoi du 17 au 20 décembre prochains et les filles pourraient aussi être de la partie.

 

La Ville rose a vu défiler des centaines de petites balles jaunes en décembre dernier… Et elle en redemande ! Le Masters France de Tennis, sorte de championnat national ressuscité par 3 vétérans de la Coupe Davis, retrouvera pour sa 2ème édition le Palais des Sports de Toulouse du 17 au 20 décembre.
C’est en tout cas ce que sont venus annoncer les organisateurs la semaine dernière : «Le tournoi a connu un énorme succès en 2008 et nous voulons que cet événement devienne celui des acteurs locaux. Le Masters France donne une nouvelle image à Toulouse», explique Gilles Moretton, organisateur et ancien joueur.
Avec près de 13 000 spectateurs en décembre dernier, le tournoi a bien démarré mais peut encore mieux faire, notamment sur les deux premiers jours de compétition. La formule reste inchangée pour 2009 : les 7 meilleurs joueurs de l’année sur les tournois indoor de l’Hexagone plus un invité se retrouvent dans deux poules distinctes. Les deux premiers de chaque groupe accèdent aux demi-finales du samedi. L’an passé, c’est Gilles Simon qui avait remporté le trophée et malgré de nombreux forfaits de dernière minute comme Tsonga, Montfils ou Gasquet, le Masters continue à se jouer en fin d’année : «A cette période, les tennismen ont déjà repris l’entraînement et sont en pleine préparation du Grand Chelem australien. Ils ont besoin de jouer et la dotation financière les motive (80 000 € au premier, ndlr). Nous ne sommes pas à l’abri de blessures et de forfaits mais cela fait partie des aléas des compétitions», confie Gilles Moretton.

 


Pour un autre organisateur, Jean-Louis Haillet, «Toulouse a réussi à bluffer les joueurs qui se sont défoncés pour une grande qualité de jeu. Richard Gasquet a même pris les devants en demandant d’office une wild-card pour 2009 !» Et cette première édition a même fait des envieuses : «Amélie Mauresmo est allée voir le président de la Fédération Jean Gachassaing pour qu’un Masters féminin soit aussi organisé à Toulouse.» Les filles devraient donc être de la partie en fin d’année mais avec un plateau moins relevé sélectionné sur la base du classement WTA. De quoi ravir les 5 000 enfants prévus pour une grande journée de rencontre avec le gratin du tennis français à la veille du tournoi le 16 décembre.

Sophie Orus


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.