Toulouse Olympique Broncos – XIII Limouxin : La puissance limouxine domine la jeunesse olympienne

La volonté toulousaine n'a pas suffi à arrêter les puissants Audois ©Jean Audouit
La volonté toulousaine n’a pas suffi à arrêter les puissants Audois ©Jean Audouit

Les Toulouse Olympique Broncos ont subi la loi du XIII Limouxin samedi (24/10) sur la pelouse d’Arnauné (18-52). Privée de plusieurs joueurs cadres, notamment au sein du paquet d’avants (Jérôme Gout, Yohan Barthau, Théo Gonzalez-Trique, Nicolas Fauré…), la très jeune formation toulousaine, 21 ans de moyenne d’âge au coup d’envoi (8 pensionnaires du centre de formation + 3 Juniors), a une nouvelle fois été dominée par la densité physique et le réalisme d’un des prétendants au titre, sans pour autant mériter un score aussi lourd.

Les deux équipes rentrent doucement dans le match, prenant un quart d’heure pour se jauger. Bien en place, la formation Elite 1 du TO XIII tient la comparaison avec son adversaire. Mieux, à la suite d’une percée du pilier Maxime Puech, ce sont les TO Broncos qui ouvrent la marque par Anthony Marion (6-0). Piqués au vif, les Limouxins ne tardent cependant pas à réagir. Dominguez réplique quasiment dans la foulée, trouvant une première fois la faille dans la défense toulousaine. C’est alors que le rouleau compresseur audois se met en route, se nourrissant des fautes toulousaines et faisant parler sa puissance offensive. A trop défendre, les hommes de Joris Canton s’épuisent et craquent. Le centre Mayans en profite en passant la ligne, imité cinq minutes plus tard par Murcia et Teixido en bout de ligne. Mayans clôture la première période par sa deuxième réalisation personnelle. A la pause, le score est déjà lourd : 6-28.

Excellent état d’esprit des TO Broncos

Les Grizzlies marquent de nouveau au retour des vestiaires, par Rouch, mais les Toulousains semblent déjà plus appliqués, décidés à lutter avec leurs armes pour rester dans le match. Si les visiteurs rajoutent trois essais en 10 minutes, et que la cause est d’ores et déjà entendue, les TO Broncos, visiblement marqués physiquement, réalisent tout de même une très bonne fin de match et sont récompensés par deux essais. D’abord par Adrien Viala qui reprend victorieusement un coup de pied rasant d’Etienne Ferret et Tony Maurel qui conclut dans son style habituel un beau mouvement collectif de son équipe. 18-52, score final.

Les hommes de Joris Canton n’ont jamais abdiqué, preuve en est leur fin de match, mais ils ont payé leurs fautes au prix fort. Ils ont maintenant deux semaines entières (exempt puis trêve internationale) pour digérer ce revers et préparer leur prochaine échéance, la réception d’Albi RL, le samedi 14 novembre à 18h toujours à Arnauné.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.