Toulouse Olympique Broncos – SO Avignon : Les TO Broncos confirment, et avec la manière

Les Broncos ont fini par se défaire des Bisons ©Patrice Petreau
Les Broncos ont fini par se défaire des Bisons ©Patrice Petreau

Samedi (03/10), les Toulouse Olympique Broncos se sont largement imposés sur leur pelouse des Minimes face au SO Avignon (44-9). Une semaine après son premier succès de la saison, la formation Elite du TO XIII confirme en y mettant la manière, pour son plus grand plaisir mais également pour celui du public d’Arnauné. Après une première mi-temps cadenassée, tout s’est joué après la pause, très rapidement : 7 essais toulousains marqués en moins d’une demi-heure pour un cinglant 40-2 en seconde période. Imparable.

Ce match est pourtant parti sur des chapeaux de roues avec un essai marqué sur la première possession des Broncos (2’) : après avoir remonté le terrain, la ligne d’attaque toulousaine décale Tony Maurel qui, d’une feinte de passe, crée la brèche et aplatit (4-0). Puis, les débats s’équilibrent et les deux équipes font jeu égal, sans nouvelle évolution du score. Mais, petit à petit, le SOA prend l’initiative du jeu, encouragé par des locaux rendant trop vite les ballons. Tout s’accélère à la demi-heure de jeu, lorsque l’ailier des Broncos Valentin Chanet reçoit un carton jaune à la suite d’une faute d’antijeu. En infériorité numérique, les locaux subissent, obligés de fournir de gros efforts en défense, mais finissent logiquement par craquer : après une succession de tenus rapidement joués, Desnoix se jette derrière la ligne pour ouvrir le compteur de son équipe (4-6), puis, à quelques secondes de la pause, Joris Biisiere concrétise la domination territoriale de son équipe en passant un drop. 4-7 à la mi-temps.

Un essai, et ça déroule

A 13 contre 13, les débats s’équilibrent de nouveau, les Broncos étant plus appliqués. Cela n’empêche toutefois pas Olivier Arnaud d’aggraver l’écart d’une pénalité convertie quelques minutes après la reprise (4-9). Les hommes de Joris Canton repartent alors à l’attaque et c’est un cadre du vestiaire, Jérôme Gout, qui remet les siens dans le sens de la marche, d’un essai tout en puissance (10-9). A partir de là, tout s’enchaîne : 2 tenus après avoir récupéré le coup de renvoi des Bisons, Nicolas Bianchini, alors dans son camp, s’engouffre dans une faille et fait ensuite parler sa vitesse sur 70 mètres pour aller marquer (16-9). Deux minutes plus tard, à la suite d’une nouvelle incursion dans la défense vauclusienne, c’est Clément Boyer, sur un service éclair de Mourad Kriouache, qui s’effondre dans l’en-but adverse. Toujours dans la continuité, Paul Marcon, placé dans d’excellentes conditions par ses partenaires, plonge en bout de ligne. 20-9, le break est fait.

A l’heure de jeu, les affaires ne s’arrangent pas pour les visiteurs dont le demi Gaillard reçoit un carton jaune après un étranglement sur un placage. Le SOA est réduit à 12, puis 11, après une deuxième exclusion temporaire pour Arnaud suite à une échauffourée avec Jérôme Gout, le pilier toulousain récoltant au passage la même sanction. Le retour au jeu n’a pas servi les Bisons, loin de là, avec une nouvelle salve assassine des Toulousains : à la 70e, Maxime Puech emporte deux défenseurs sur son dos et marque à son tour, et sera ensuite imité par Bastien Ader, après une merveille de cadrage débordement sur sa ligne des 40 mètres, sa vitesse faisant ensuite le reste. Enfin, c’est Valentin Chanet qui clôt la marque, bien servi sur son côté par Anthony Marion qui passe magnifiquement les bras. 44-9, score final.

Une victoire qui fait du bien à une semaine d’aller affronter l’ogre carcassonnais, toujours invaincu, dans son antre d’Albert Domec (samedi 10 octobre, 18h45).



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.