Toulouse Olympique Broncos : Des Toulousains volontaires mais impuissants

Les Toulousains se sont heurtés à un mur ©Didier Cornu
Les Toulousains se sont heurtés à un mur ©Didier Cornu

Trop diminués par de nombreuses absences, les courageux Toulouse Olympique Broncos n’ont rien pu faire face à une réserve des Dragons Catalans estampillée Super League (7 joueurs), qui ne comptait pas moins de 5 Internationaux Français.

La jeune équipe toulousaine (à peine plus de 20 ans de moyenne d’âge et 11 Juniors) s’incline sur la pelouse de St Estève/XIII Catalan sur le score de 48-4. Déjà amputée de joueurs cadres avant le coup d’envoi (Viala, Barthau, les frères Gonzalez-Trique, Faure, Bianchini,…), la formation Elite 1 du TO XIII a été handicapée au cours de la partie par de nombreuses blessures (Maurel, Marion, Ferret, Wastjer, Pomié) et a souffert sans jamais abdiquer cependant.

Les Toulouse Olympique Broncos n’ont pas le temps de rentrer dans ce match que les Baby Dracs passent une première fois la ligne, dès la 4e minute, par l’intermédiaire de leur talonneur Joan Guasch (6-0). S’ils doublent la mise au quart d’heure de jeu par un essai non transformé de Bergal, les Toulousains font toutefois preuve de courage et de solidarité en défense. Ils encaissent les coups sans broncher et restent solides sur leur ligne. Certes, ils ne trouvent jamais la faille sur leurs attaques, mais parviennent à tenir leurs adversaires en respect durant la majorité du premier acte. Il n’y a qu’en toute fin de période, alors réduits à 12 après un carton jaune, où ils finissent par plier une nouvelle fois, avec un essai de Scimone. 16-0, à la pause.

Difficile de contenir les vagues Catalanes

La qualité de l’effectif Sang et Or sur cette rencontre a cependant fait la différence en deuxième mi-temps, les hommes de Joris Canton ne pouvant contenir indéfiniment la fougue Catalane. Les Bleus et Blancs ne lâchent rien mais, usés physiquement, ne peuvent que constater les dégâts. Tout en puissance et vitesse, les joueurs de St Estève/XIII Catalan se sont donc envolés au score, avec des essais de Djalout et Sigismeau. Pour seule réplique à cela, Tony Maurel sauve l’honneur de siens à l’heure de jeu avec le seul essai de la partie pour le TO. Loin de décourager les Baby Dracs qui scorent quatre nouvelles fois (Navarette, Perez, Ambert et Sigismeau à nouveau) avant la fin du match. Score final : 48-4.

Après deux déplacements consécutifs, les TO Broncos seront de retour à Arnauné lors de la prochaine journée, ce samedi 5 décembre, pour affronter Villeneuve XIII RL. Coup d’envoi à 16h.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.