Toulouse Olympique Broncos – Albi XIII RL : Des Toulousains mal récompensés

La défense des Broncos n'aura pas suffit à remporter la victoire ©Yves Toulouse
La défense des Broncos n’aura pas suffit à remporter la victoire ©Yves Toulouse

Réduits à 12 pendant plus d’une mi-temps, les Toulouse Olympique Broncos se sont inclinés 14-18 face à Albi XIII RL samedi (14/11) sur la pelouse d’Arnauné dans un match qui a réuni tous les ingrédients d’un derby.

Dans un match tendu, là encore très jeune formation toulousaine (21 ans de moyenne d’âge sur la feuille de match, 10 pensionnaires du Centre de Formation et 2 Juniors) a manqué de réalisme dans le premier acte contrairement à son adversaire qui a converti toutes ses occasions en points. A 12 pendant toute la seconde période, et même à 11 pendant 10 minutes, les hommes de Joris Canton ont laissé entrevoir leur potentiel offensif et leur force de caractère après la pause en inscrivant 3 essais (contre 1 seul) et en remportant symboliquement le deuxième acte. Pas suffisant cependant pour décrocher la victoire, la faute à 2 pénalités en fin de match, les TO Broncos devant se contenter du point de bonus défensif.

En première période, les deux équipes font jeu égal, même si les TO Broncos ont majoritairement la possession du ballon. Cependant, ces derniers ne parviennent jamais à concrétiser le temps passé dans le camp adverse, la faute à trop d’imprécisions, au contraire des Albigeois qui sanctionnent immédiatement l’indiscipline de la défense toulousaine lors de leurs quelques incursions dans la partie de terrain des locaux. Dès que les Tigres sont à portée des perches, le buteur néo-zélandais Freddie Robinson capitalise avec quatre pénalités transformées (0-8). A quelques minutes de la mi-temps, les Toulousains subissent deux coups durs : leur maître à jouer Arthur Gonzalez-Trique, touché à l’épaule, sort sur blessure, puis le talonneur Damien Wastjer écope d’un carton rouge pour un placage “retourné”, plus impressionnant que dangereux, sur l’arrière Tarnais, Clément Bienes, qui reçoit un carton jaune pour avoir voulu se faire justice. 0-8, à la pause.

Le vrai visage des TO Broncos

Dès le retour des vestiaires, les choses ne vont pas en s’arrangeant pour les joueurs du trio Canton-Gout-Altenhoven puisque Yohan Barthau est exclu pour 10 minutes, payant l’indiscipline collective, laissant ainsi l’équipe à 11. Cela se ressent dans la foulée avec le premier essai de la rencontre marqué par Albi face à une défense logiquement diminuée (0-14). Mais au lieu de s’effondrer, les TO Broncos parviennent à élever leur niveau de jeu, et cela paye. D’abord, c’est Anthony Marion qui montre la voie à ses partenaires avec un essai alliant puissance et malice derrière le tenu (4-14). Après le carton jaune reçu par Horwood pour une charge à l’épaule et à retardement sur Marion, c’est Nicolas Bianchini qui reprend avec succès le coup de pied rasant placé dans le dos de la défense d’Etienne Ferret (8-14). Et peu avant l’heure de jeu, c’est ce même Ferret qui conclut une superbe action de plus de 80 mètres, initiée également par Bianchini avec un relais de Gavin Marguerite (14-14).

Malheureusement, malgré leurs nombreux efforts et quelques occasions, les Bleus et Blancs ne passent plus la ligne et sont de nouveau sanctionnés. Par deux fois, à portée des poteaux adverses, Robinson ne laisse pas passer sa chance et rajoute 4 points décisifs (14-18). Ne profitant pas de l’équité numérique après un nouveau jaune reçu par Djemaï pour protestation envers l’arbitre, les TO Broncos finissent par s’incliner. 14-18, score final.

Les Bleus et Blancs devront maintenant faire un coup lors de leur prochain match le week-end prochain, à Palau (22/11), pour ne pas se laisser distancer par leurs concurrents directs.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.