Top départ en Top 14

C’est à partir de ce vendredi que le Stade Toulousain remet en jeu son titre de champion de France. De son côté, le TFC poursuit son bon début de saison et s’apprête à recevoir le PSG ce dimanche.

 
Face à une équipe au complet et au sommet de sa forme, mais diminués par de nombreuses blessures (11 au total avec celle de dernière minute d’Eric Anselme qui a été remplacé au pied levé par le jeune pensionnaire du centre de formation Théo Gonzalez-Trique), les protégés de Gilles Dumas ont bien résisté pendant plus d’une mi-temps avant de donner des munitions immédiatement exploitées par Leigh. «Pour cette rencontre, nous n’avons aligné que 2 étrangers (Rory Bromley et Craig Cook) et, pour préserver Grégory White, je ne l’ai pas fait rentrer. Nous avons tourné avec 3 remplaçants dont l’espoir Théo Gonzalez-Trique qui était au repos depuis un mois. Dans ces conditions, nous ne pouvons rien reprocher aux joueurs que ce soit dans leur comportement ou dans leur volonté tout au long du match. Seulement, nous faisons des fautes que nous payons très cher en fin de rencontre», explique l’entraîneur. Il reste maintenant 2 semaines aux Toulousains pour préparer leur dernier match de la saison face aux Barrow Raiders le samedi 3 septembre à 19 heures aux Minimes.

L’affaire Sébastien Martins

Suite à l’article paru dans la Dépêche du Midi du 17 août dernier au sujet de l’incident qui a impliqué Sébastien Martins dans la nuit de dimanche à lundi, le Toulouse Olympique s’est rapproché des services de Police et tient à fournir la version officielle des faits. Lundi matin vers 6h30, Sébastien Martins est à la sortie d’un établissement de nuit toulousain avec un groupe d’amis. En état d’ébriété, ils soulèvent les essuie-glaces des voitures qui passent. Un automobiliste excédé sort de sa voiture pour exprimer son mécontentement, Sébastien Martins se met alors au volant et avance sur quelques mètres avec le propriétaire du véhicule accroché à la portière. Une fois la voiture immobilisée, ce dernier assène un coup de poing à Sébastien Martins. Celui-ci, sonné, sera conduit à l’hôpital puis effectuera une déposition au commissariat central de Toulouse. Si un arrangement à l’amiable est trouvé entre le joueur et l’automobiliste, la police classera l’affaire sans suite. Les dirigeants du Club ont décidé d’attendre le dénouement de cette affaire pour prendre une éventuelle sanction à l’encontre de Sébastien Martins. Dans tous les cas, le joueur sera convoqué en commission de discipline pour s’expliquer de ses agissements.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.