TO XIII – XIII Limouxin : La jeunesse olympienne fait le boulot

Aligné en demi, Danny HULME  a de nouveau fait parler ses jambes de feu - ©Franck RIEU-PATEY
Aligné en demi, Danny HULME a de nouveau fait parler ses jambes de feu – ©Franck RIEU-PATEY

 

Moins de 22 ans de moyenne d’âge, un seul étranger sur la feuille de match (Danny Hulme), le Toulouse Olympique affichait une composition inexpérimentée mais pleine d’enthousiasme pour cette reprise du Championnat. Et c’est justement cette énergie qui a payé en seconde période.

 

Dans le premier acte, le TO a commis beaucoup de fautes et semblait perdu sans ses leaders de jeu. Les Limouxins bien guidés par Murcia, ont dominé la première demi-heure et ont inscrit deux essais. Les Toulousains ont remis de l’ordre dans leur jeu et ont scoré juste avant la pause par Bastien Ader (4-12). Les Olympiens ont gardé le rythme dans la 2e période avec quatre nouveaux essais de Florian Bousquet, Danny Hulme, Clément Boyer et Quentin Henrion, contre une seule réplique audoise.

Privés de Johno Ford et Mark Kheirallah (de retour d’Australie ce jeudi), de Kane et Andrew Bentley (raisons familiales), d’Aaron Wood et Arthur Gonzalez-Trique (blessés), les Toulousains, avec une charnière Marion-Hulme inédite, cherchent leurs marques d’entrée de jeu et commettent de nombreuses fautes. Les visiteurs en profitent et prennent d’assaut la ligne d’en-but olympienne. La défense du TO fait front pendant de longues minutes mais finit par craquer sur un énième coup de buttoir du très présent Maxime Herold (0-6). Les Audois ont la possession et sur une perte de balle de Florian Quintilla, Mayans tape un coup de pied par-dessus la défense, dont le rebond capricieux profite à Murcia (0-12). Sylvain Houles fait alors entrer en jeu Sébastien Planas, mais aussi Florian Bousquet (20 ans), Hugo Rivron (19 ans) et Valentin Yesa (19 ans). L’expérience du capitaine alliée à l’envie des jeunes mettent de l’ordre dans la maison bleue et blanche. Juste avant la pause, Bastien Ader, mis en situation de un contre un, inscrit les premiers points des siens (4-12).

 

Une envie débordante

 

A la reprise, les locaux continuent sur leur lancée de la fin du premier acte. Tony Maurel négocie bien un petit côté et après un «une-deux» avec Paul Marcon, envoie Florian Bousquet en terre promise (10-12). Les Olympiens continuent leur travail de sape en bousculant la défense adverse, et cela va finir par payer. A l’heure de jeu, ils inscrivent trois essais quasiment coup sur coup : sur un retour intérieur de Samy Masselot, Danny Hulme fait parler ses jambes sur 60 mètres, puis, Clément Boyer bien lancé, utilise ses appuis pour déstabiliser la défense adverse. Enfin, sur une belle attaque, Anthony Marion prend un intervalle et sert Quentin Henrion qui conclut en puissance (28-12). La victoire est acquise pour le TO mais les Grizzlis réduisent la marque en fin de rencontre et empoche du même coup le point de bonus défensif. 28-18, score final.

Samedi prochain (20/09), le TO se rend à Domec pour une rencontre délicate face à Carcassonne.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.