TO vs Dewsbury ; Les Toulousains assurent l’essentiel après LA mauvaise nouvelle

Samedi dernier, dans une rencontre perturbée par une grosse averse en 2ème période, le Toulouse Olympique s’est imposé face à Dewsbury sur le score de 16 à 8. En parallèle, les dirigeants du TO XIII venaient d’apprendre que leur club ne disputerait pas la Super League la saison prochaine.

Les Toulousains auraient pu “tuer” le match dès le début de la première période avec 3 occasions franches d’essais vendangées. En effet, à la 1ère minute, Kevin Larroyer s’extrait des griffes de la défense de Dewsbury, s’arrache sur 50 mètres mais n’assure pas la dernière passe pour son pilier, Tély Pelo. Puis, juste avant le quart d’heure de jeu, Constant Villegas, parfaitement servi par Sylvain Houles à 5 mètres de la ligne d’en-but, se fait arracher le ballon. Enfin, à la 24ème minute, c’est au tour de Nicolas Faure, lancé à pleine vitesse à quelques mètres de la terre promise, de faire un en-avant sur le service de son talonneur. Un peu plus de réalisme aurait permis aux hommes de Gilles Dumas de gérer cette rencontre. Le dernier quart d’heure de la première période est marqué par de nombreuses fautes de mains de la part des 2 équipes, certainement dues à la chaleur étouffante et l’humidité, et à la fatigue. Les Olympiens vont néanmoins s’illustrer en défense. En effet, l’arbitre les sanctionne à 6 reprises et les réduits même à 12 pendant 10 minutes, mais les locaux n’encaissent aucun point durant ce premier acte. Cette défense va permettre au TO de prendre la marque dès le début de la 2ème période. Sur un plaquage à 3 des Toulousains, le centre des Rams force la passe, Mathieu Mercier intercepte et fait parler sa pointe de vitesse sur près de 70 mètres (42’). 6-0 avec la transformation de Darren Nicholls. Malgré une pénalité transformée par l’ouvreur de Dewsbury, les joueurs de Gilles Dumas prennent alors le contrôle du match et inscrivent 2 essais par Grégory White (57’) suite à un coup de pied rasant millimétré de Darren Nicholls, et par Antoni Maria (67’) tout en puissance. 14-2. Durant les 20 dernières minutes de la partie, une énorme averse s’abat sur le stade des Minimes et complique la tache des joueurs. Les Anglais parviennent à réduire la marque suite à une chandelle mal négociée par l’arrière garde Toulousaine (72’), mais Darren Nicholls aura le dernier mot et clôturera le score par une pénalité à la 80ème minute. Score final : 16-8. Deux déplacements attendent maintenant les Olympiens, à commencer par samedi prochain à Batley.

L’avenir du TO XIII

La concentration des joueurs toulousains était en plus mise à mal par une nouvelle venue du Nord… Une semaine plus tôt, Nigel Wood et Ralph Rimmer, respectivement directeur général et directeur des opérations de la très puissante Fédération Anglaise de Rugby à 13, se sont rendus à Toulouse pour rencontrer les dirigeants du Toulouse Olympique et discuter de l’avenir du Club, en présence de Nicolas Larrat (Président de la FFR 13). MM. Wood et Rimmer ont reconnu tout le travail et les efforts réalisés par le Club Toulousain. Ils ont rappelé que la candidature du TO n’a pu être retenue pour les franchises en Super League 2012-2014, ne répondant pas notamment au critère majeur du Stade. A ce jour, ils se sont félicités que le Maire de Toulouse ait pris une décision favorable à ce sujet et que le projet de reconstruction et rénovation du Stade Arnauné soit entré dans une phase active. Par ailleurs, ayant pu jauger le TO durant ces 3 saisons en Championship, ils ne jugent pas utile et pertinent, en vue des candidatures à la Super League 2015, de reconduire la franchise française dans la 2ème division professionnelle anglaise. Cependant, la RFL souhaite conserver un lien fort avec Toulouse et cela se traduira sur les 3 prochaines années, par une participation du TO à la Challenge Cup, la Northern Rail Cup et un tournoi Franco-Britannique. Nicolas Larrat, qui souhaitait un retour de Toulouse en Championnat de France Elite pour l’attrait de la compétition, a réaffirmé le soutien inconditionnel de la FFR 13 derrière le projet du TO en Super League (seul candidat à une 2ème franchise française). Cette réunion permet donc d’envisager l’avenir d’une façon positive. En effet, le TO disputera le même nombre de matchs que la saison passée, rencontrera les clubs anglais dans 3 compé- titions différentes et le projet Super League est plus que jamais d’actualité.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.