TO – St Estève-XIII Catalan: Des Toulousains aux deux visages

Clément Boyer butte sur la défense catalane

Dimanche dernier, le Toulouse Olympique s’est incliné face à l’entente du St Estève/XIII Catalan sur le score de 26 à 38. Auteurs d’une bonne première période et menant 20 à 10 à la pause, les Olympiens ont ensuite commis trop de fautes face à une réserve des Dragons Catalans inspirée et estampillée Super League (Gossard, Raguin, Barthau, Baile…). Maigre consolation, le TO prend le point de bonus défensif, ce qui lui permet de conserver sa 2e place au classement.

 

Comme lors de leurs dernières sorties, le début de match des Toulousains est fébrile. Ils commettent des fautes, manquent des placages et tendent le bâton pour se faire battre. La réserve des Dragons Catalans n’en demande pas tant et ouvre la marque par l’ailier Cardace, suite à un bon travail de l’arrière Robin (0-6). Après ce premier quart d’heure compliqué, les coéquipiers de Sébastien Planas remettent de l’ordre et enclenchent la marche avant. Derrière un pack dominateur, Mark Kheirallah se faufile dans la défense adverse et sert Florian Quintilla pour la conclusion (6-6). Puis, c’est l’autre demi, Johno Ford, qui délivre un coup de pied rasant aplati dans l’en-but par Aaron Wood (10-6). Les Toulousains continuent sur leur lancée, Kuni Minga bien décalé, déboule sur 30 mètres, en effaçant deux défenseurs au passage, et retrouve Mourad Kriouache à la finition (14-6). Alors qu’ils font le siège du camp des visiteurs, les Bleu et Blanc se font surprendre sur un contre de 90 mètres orchestré par Robin et Miloudi (14-10). Mais les locaux ne se désunissent pas et parviennent à scorer de nouveau juste avant la pause, avec un doublé de Mourad Kriouache, suite à un bon travail de Johno Ford : 20-10 à la pause.

 

Des fautes coûteuses du TO

 

Sur la première chaîne de tenus catalane, les Toulousains concèdent une pénalité (pour arrachage) et sont directement sanctionnés par une réalisation d’Ahlalou (20-16). Suite à deux nouvelles pénalités contre le TO, c’est l’ancien pensionnaire de Super League, Cyrille Gossard, qui trouve le chemin de l’en-but tout en puissance (20-22). Mark Kheirallah égalise sur pénalité mais quasiment dans la foulée, les locaux se font intercepter et encaissent un essai de Yates (22-28). Moins de cinq minutes plus tard, sur une chandelle sans grand danger, l’arrière garde olympienne relâche le ballon dans l’en-but et offre un nouvel essai à Cardace (22-32). Après une belle avancée collective, Kuni Minga inscrit l’essai de l’espoir (26-32), mais ce sont bien les coéquipiers de Guasch qui auront le dernier mot par Yates. 26-38 : score final. Revanche dimanche prochain (22/12) à 15h15, en terres catalanes.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.