TO – Pia (demi-finale) : Les Olympiens privés de finale sur un coup du sort

Dimanche, dans un stade des Minimes comble (5 123 spectateurs), le Toulouse Olympique s’incline face à Pia dans les prolongations sur un coup du sort. Le TO et Pia ont eu du mal à se départager avec des scores de parité à la mi-temps (10-10) et à la fin du match (22-22). Dans les prolongations, les Catalans inscriront l’essai de la victoire.

 

Et ce sont les Olympiens qui tirent les premiers. Johnathon FORD « allume » une énorme chandelle dans les 20 mètres adverses, les Catalans tergiversent à la retombée et Mark Kheirallah surgit pour dévier le ballon vers Kuni Minga qui conclut entre les poteaux (0-6). Les débats sont rugueux et équilibrés, et Greseque convertit 2 pénalités pour revenir au score (4-6). Dans la foulée, Florian Quintilla est tout proche d’inscrire le 2e essai toulousain mais la défense adverse l’empêche d’aplatir dans l’en-but. Le TO inscrit tout de même 2 points supplémentaires (4-8). Les Olympiens sont bien dans leur match et continuent d’envoyer du jeu. Mark Kheirallah décale Kuni Minga d’une longue passe sautée, ce dernier avance sur une dizaine de mètres avant de se faire plaquer puis de se faire emmener en touche dans un 2e temps, de façon illicite. L’arbitre redonne le ballon à Pia et, à la fin de la chaine de tenus consécutifs, Greseque « bombarde » l’aile droite du TO, Shorter dévie pour Cooper à la conclusion (10-8). Damien Couturier ramène les siens à égalité et le score en reste là pour ce premier acte, malgré une occasion franche de chaque côté.

 

Le TO fait un mini-break

 

Après la pause, les coéquipiers de Guy Williams prennent le contrôle du match. Damien Couturier inscrit une pénalité supplémentaire pour donner l’avantage au TO (10-12). Puis, Mark Kheirallah tape un coup de pied par-dessus la défense catalane, et qui est repris par Mourad Kriouache pour le 2e essai du TO (10-18). Deux minutes plus tard, les Olympiens ont l’occasion de « tuer » le match. Après une bonne avancée des avants, Johnathon Ford utilise à son tour le jeu au pied court, Mark Kheirallah récupère le ballon et pense aggraver la marque… mais il est repris à 5 mètres de la ligne et ne peut servir Mourad Kriouache à hauteur.

A la fin de la chaine de tenus suivante de Pia (5e tenu), l’arbitre siffle une faute de Sébastien Planas peu évidente et donne une occasion en or aux Catalans, qui ne se font pas prier pour la mettre à profit par Cooper (16-18). Les Olympiens commettent alors quelques fautes dans le jeu, qu’ils vont compenser par une bonne défense, jusqu’à la 77e minute et un essai de Greseque (22-20). Comme lors des dernières rencontres, les Bleu et Blanc ne vont rien lâcher et ils obtiennent, sur la sirène, une pénalité à 35 mètres des poteaux en coin. Damien Couturier ne tremble pas et envoie les 2 formations en prolongation (22-22).

 

Un coup du sort

 

Dans les prolongations, l’arbitre s’illustre. Luke Fahy, derrière le tenu, contrôle du pied le ballon mais le directeur de jeu siffle un en-avant et donne une très bonne possession à Pia. Greseque voit son drop contré, les Catalans récupèrent néanmoins le ballon et bénéficient d’une pénalité, dans la foulée pour un placage haut d’Eloni Vunakece. La fin est connue… Cooper est le plus prompt à récupérer le ballon, après qu’il ait heurté le poteau, et envoie les siens en finale. 26-22 score final.

Pia et la réserve des Dragons Catalans se retrouveront donc dimanche prochain au Stade Gilbert Brutus de Perpignan pour une finale 100% catalane.

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.