TO – Lézignan: Un succès probant des Olympiens

Clément Boyer sonne la charge

 

Samedi soir, le Toulouse Olympique s’est imposé face au FC Lézignan sur le score de 18 à 6. En s’appuyant sur une défense de fer, les Olympiens ont engrangé une belle victoire aux dépens d’Audois prétendants au titre. Au classement, le TO est co-leader avec Limoux, les deux seules formations encore invaincues.

 

La rencontre de samedi était un premier choc offert au public des Minimes cette saison et celui-ci n’a pas été déçu. Dès les premières minutes du match, les deux équipes ne ménagent pas leurs efforts. C’est d’ailleurs grâce à une bonne pression défensive que les Olympiens récupèrent le ballon par Florian Quintilla. Ce dernier le transmet directement à Johno Ford qui met sur orbite la fusée Kuni Minga (6-0). Le Feuceuleu a été cueilli à froid mais il en faut plus pour refroidir les ardeurs des visiteurs. D’autant plus que le TO commet des fautes, ce qui permet aux coéquipiers de Yoan Tisseyre d’investir le camp adverse. Ils réduisent tout d’abord la marque sur pénalité avant d’égaliser par leur ailier Piquemal, bien décalé en bout de ligne (6-6). Après ce premier quart temps équilibré, les coéquipiers de Sébastien Planas vont mettre la main sur le ballon, proposer de belles attaques et créer des failles dans la défense adverse. Tony Maurel s’engouffre dans l’une d’elles pour redonner l’avantage aux siens (10-6). Les locaux auraient même pu virer avec une avance plus large à la pause si Mourad Kriouache, bien servi par Aaron Wood, n’avait pas été repris in extremis à cinq mètres de l’en-but par Stacul.

 

Une défense infranchissable

 

Au retour des vestiaires, les Bleu et Blanc continuent à développer leur jeu plaisant et aggravent la marque. Un superbe enchaînement place Mark Kheirallah dans un intervalle, il s’y enfonce, sert à hauteur Sébastien Planas qui remet intérieur à Mourad Kriouache pour la conclusion (16-6). Les protégés d’Aurélien Cologni vont alors tout tenter pour revenir au score mais ils vont se heurter à un véritable mur dressé par les Olympiens qui va sans cesse stopper les assauts adverses. Le TO aurait même pu priver les Audois du point de bonus défensif en concluant les fulgurantes contre-attaques de Paul Marcon, Kuni Minga et Clément Boyer notamment. Une dernière pénalité de Damien Couturier clôt la marque. 18-6, score final. Samedi prochain, à 19 heures au Stade Albert Domec, les hommes de Gilles Dumas s’attaquent à un autre gros morceau avec un déplacement à Carcassonne.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.