TO – Keighley Les Toulousains sont au niveau

Ce samedi, au Stade Arnauné, le Toulouse Olympique et les Keighley Cougars font match nul et se quittent sur un score de parité 24 à 24.

 Face à un gros paquet d’avants, dans une rencontre physique et avec un arbitrage «anglais», les Olympiens ont répondu présents et auraient même pu arracher la victoire sans un en-avant sur la dernière action du match. A travers cette confrontation face à un sérieux prétendant aux play-offs en Championship, les joueurs de Gilles Dumas prouvent qu’ils sont au niveau de la compétition.

Le match débute mal pour les Toulousains avec dès la 2ème minute la perte sur blessure du fer de lance des avants, Eloni Vunakece. Les Toulousains ne se désunissent pas et tiennent le choc face aux charges du surpuissant Michaël Korkidas et de ses coéquipiers. Au quart d’heure de jeu, Nathan Ross, idéalement servi dans l’intervalle par son talonneur Luke Fahy, transperce le rideau défensif adverse et finit sa course entre les poteaux pour l’ouverture du score. 6-0 avec la transformation de Damien Couturier. Sur le coup de renvoi, les «Bleus et Blancs» ne complètent pas leur chaîne de tenus et rendent la possession sur leurs propres 30 mètres. Keighley en profite pour s’installer dans la zone rouge des locaux et après plusieurs séquences de jeu, le talonneur marque sur un départ derrière le tenu (6-6). Les Toulousains savent que dans ces rencontres «internationales», les erreurs se paient «cash».

Le match est équilibré et les défenses bien présentes. Sébastien Planas, à peine entré en jeu, réussit à passer les bras et à servir (en tombant) à hauteur Kevin Larroyer qui perce plein champ et qui cadre parfaitement le dernier défenseur pour son demi Mourad Kriouache (12-6). Les hommes du Yorkshire ne sont pas là pour faire du tourisme et vont pousser fort pour réduire le score, mais les Olympiens sont héroïques en défense et même s’ils sont pénalisés à plusieurs reprises, ils préservent leur ligne d’en-but jusqu’à la pause.

 Le TO n’a pas baissé les bras

 Cette débauche d’énergie va se payer lors des 20 premières minutes du 2ème acte. En effet, les hommes de Gilles Dumas encaissent trois essais, par l’entraîneur-joueur Demetriou, bien lancé au large par l’ancien demi de Hull FC, Sam Obst, qui récupère le ballon relâché par Nathan Ross (plaqué en l’air à la réception d’une chandelle), et par l’ailier Lawton, servi sur son aile.

A 12-22, les Cougars pensent alors avoir fait le plus dur mais c’est sans compter sur le formidable état d’esprit des locaux. Sébastien Planas, encore lui, déborde son vis-à-vis au large et croise avec Adam Innes qui finit l’action en force portant le score à 18-22. Les «Bleus et Blancs» sont généreux mais ne concrétisent pas deux actions franches en bout de ligne et ce sont les visiteurs qui inscrivent deux points supplémentaires sur une nouvelle pénalité (18-24). Une nouvelle fois, le TO ne va pas abdiquer, il récupère le ballon en bonne position, après une grosse pression défensive, et Nathan Ross au large prend le trou et sert son ailier, Adam Innes, à hauteur. La transformation n’est pas évidente mais Damien Couturier ne tremble pas et met les compteurs à égalité (100% pour lui au pied), 24-24.

Il reste alors moins d’une poignée de minutes et le public des Minimes pousse derrière ses favoris. Ces derniers vont avoir l’occasion de l’emporter. Sur le coup de renvoi, ils reviennent dans le camp anglais, avancent pour se mettre en position de drop, Nathan Ross, stoppé par la défense, libère sa balle en tombant mais Luke Fahy, en train de placer son demi, ne regarde pas et le ballon lui rebondit sur le haut de la jambe… l’arbitre considère qu’il y a en-avant.

A l’heure où cet article était sous presse, les Toulousains étaient en train de disputer leur quart de finale de Coupe de France à Limoux.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.