TO – Carcassonne Festival offensif des Toulousains

Samedi dernier, le Toulouse Olympique a réalisé une performance majuscule en dominant l’ambitieuse AS Carcassonne, sur le large score de 54 à 8. Déjà bien devant à la pause (20-0), les Toulousains ont continué à accélérer en 2e période pour au final passer 9 fois la ligne, et n’encaisser que 2 essais. Grâce à ce succès, ils confortent leur 2e place au classement avec un match de retard sur le leader limouxin.

 

Les hommes de Jean Guilhem arrivaient au Stade des Minimes avec des ambitions et voulaient profiter des importantes absences dans le pack toulousain (les frères Bentley, Jérôme Gout et Eloni Vunakece notamment). Mais les locaux restant sur la bonne prestation proposée à Lézignan le week-end précédent, ne vont laisser aucun espoir aux Audois. C’est Mark Kheirallah qui plante la première banderille, dès la 7e minute, sur une interception et une course de 90 mètres (4-0). Cinq minutes plus tard, après un bon travail de ses avants, le jeune pensionnaire du centre de formation, Charles Nies (19 ans), part derrière le tenu et fait parler sa puissance pour emporter 3 défenseurs derrière la ligne (10-0). Ensuite, c’est au tour de la flèche Papoue du TO, Kuni Minga, de s’illustrer par deux fois à la conclusion en bout de ligne : tout d’abord sur une passe au cordeau de Johnathon Ford, puis sur une passe au pied toujours de son ouvreur (20-0).

 

Des Canaris pris à la gorge

Certainement recadrés par leurs entraîneurs dans les vestiaires et bien aidés par des fautes adverses, les Carcassonnais vont mettre une grosse pression défensive sur les locaux, récupérer des ballons en bonnes positions et parvenir à faire craquer les Olympiens à deux reprises : par le centre Savage, puis par l’ailier Escamilla bien servi par l’ancien pensionnaire de Super League, Anderson (20-8). Après cette période de flottement, les protégés de Gilles Dumas ne vont pas s’affoler, arrêter les fautes et inscrire de nouveau des points. Sur pénalité d’abord, puis par un essai bien construit avec un « une-deux » entre Mark Kheirallah et Samy Masselot, tous deux omniprésents samedi soir (28-8). Les Canaris ont pris un coup sur la tête et ne vont pas s’en remettre. Les Olympiens de leur côté, vont continuer à jouer jusqu’au bout et inscrire 4 essais supplémentaires. Aaron Wood s’arrache sur un bon service de Johno Ford ; Greg White intercepte et fait parler ses jambes sur 90 mètres ; Mark Kheirallah feinte la passe et trouve un intervalle dans la défense adverse pour son triplé ; enfin, sur la dernière action du match, Mourad Kriouache est le plus prompt pour aplatir le coup de pied de son demi et permet aux siens de passer la barre des cinquante points. 54-8, score final.

Samedi prochain, déplacement délicat à Avignon pour les Olympiens.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.