TO – Avignon: La jeunesse toulousaine fait parler la poudre

Samedi soir, au Stade Arnauné, les Bisons d’Avignon n’ont pu suivre le rythme d’une jeune formation toulousaine (22 ans et demi de moyenne d’âge et 4 Juniors) séduisante, qui l’emporte sur le score de 50 à 8.

Sans les frères Bentley (en pleine préparation de la Coupe du Monde avec l’équipe de France) et les expérimentés Sébastien Planas, Jérôme Gout, Bruno Ormeno et Greg White, le TO n’a pas tremblé. Il a rapidement pris le score et débordé les Vauclusiens pour offrir à son public un festival d’essais (9). Au classement, les Olympiens sont en embuscade derrière le leader Limouxin.

Les protégés de Gilles Dumas avaient à cœur de bien démarrer cette rencontre et avec cinq essais inscrits en 25 minutes, ils n’ont pas failli. Dès le début du match, les locaux affichent leurs intentions et ravissent leur public avec des actions d’envergure au large. Après s’être enfoncé dans le camp adverse, le TO ouvre la marque par Kuni Minga qui aplatit un astucieux coup de pied de Johno Ford (4-0). Avignon réduit le score sur pénalité mais l’ailier papou est intenable et sur une nouvelle offrande de son capitaine d’un soir, il double la marque (10-2). Les Vauclusiens subissent les assauts adverses et c’est l’ancien Bison, Aaron Wood, retrouvé lors de cette rencontre, qui transperce le rideau défensif et sert Johno Ford à hauteur pour la conclusion (14-2). Moins de cinq minutes plus tard, le jeune Paul Marcon (18 ans) est mis sur orbite par une longue passe sautée de Mark Kheirallah (20-2). Enfin, Tony Maurel, très remuant ce samedi, conclut ce festival inaugural après une combinaison gagnante Ford-Wood (26-2). Piqués au vif et sonnés par cette entame, les Bisons vont néanmoins réagir en fin de première période. Une baisse de régime et quelques fautes des Bleu et Blanc y contribueront. Malgré une défense adverse très hermétique, après plusieurs possessions consécutives, Ray Nasso trouve la faille (26-8).

 

Un second acte bien maîtrisé

 

A la mi-temps, le staff du TO est clair, il faut maîtriser la possession et ne pas encaisser d’essai. Les consignes vont bien être respectées. Les Toulousains n’encaissent aucun point et inscrivent quatre essais supplémentaires. Tout d’abord par Charles Nies, bien placé dans l’intervalle par Mark Kheirallah, puis c’est un autre Junior, Florian Bousquet, qui fait une « valise » de 70 mètres et dépose la défense adverse. La jeune garde locale continue à s’illustrer sur une superbe action en sortie de mêlée où Tony Maurel prend l’intervalle et sert parfaitement Paul Marcon pour son doublé. Enfin, Mark Kheirallah conclut la marque après une feinte de passe et une accélération fulgurante. 50-8 score final. Samedi prochain, les deux formations effectueront un vrai test avec un déplacement au St Estève XIII Catalan.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.