TFC ; Un succès probant pour les Violets

En s’imposant 3-0 face à Lorient le TFC clôt de belle manière sa dernière sortie de l’année au Stadium. Un succès qui lui permet d’ailleurs de remonter dans la première partie du classement.

 
Et pourtant tout n’a pas été si simple pour les Toulousains, tout heureux de mener 1-0 à la pause. Car ce sont les Merlus qui ont produit l’essentiel du jeu en première mi-temps, se créant même de nombreuses opportunités de but. Néanmoins le TFC a su faire preuve de réalisme en marquant sur sa première occasion par l’intermédiaire de Paulo Machado, bien lancé par Federico Santander. Heureusement pour les joueurs d’Alain Casanova les Lorientais n’ont pas su (ou pu) fournir les mêmes efforts après le repos, et ce sont ainsi les Violets qui se sont, dans un premier temps, mis à l’abri par un nouveau but de Machado (sur un penalty obtenu par Mansaré), avant de clôturer le score grâce à Santander, après un bon travail de Adrian Gunino, pour un but cent pour cent sud-américain.
La défaite à Lyon n’a donc été qu’un simple (et logique) accident de parcours sur le renouveau toulousain de ces dernières semaines. En s’imposant pour la troisième fois sur les quatre dernières journées, le TFC recolle non seulement au classement mais surtout retrouve de l’appétit et sa forme du début de saison. Rien qui ne permette une quelconque “enflammade”, mais force est de constater que les Violets sont plus sereins qu’ils ne l’étaient il y a encore un petit mois. En inscrivant son troisième but en quatre rencontres (pour autant de succès toulousains) Federico Santander a démontré que sa saison était enfin lancée et que les quelques espoirs qu’il avait à l’occasion pu susciter en début d’exercice, n’étaient pas usurpés. Si sa réussite actuelle perdure, il se pourrait bien que le TFC n’ait plus à s’inquiéter de la non-présence d’un buteur au sein de son effectif – le pauvre Xavier Pentecôte n’étant pas comptabilisé, pour cause de longue indisponibilité. Il reste au TFC à conclure l’année en beauté en obtenant un bon résultat chez une équipe en difficulté et malheureuse ces derniers temps, à savoir Valenciennes (rencontre jouée ce mercredi mais résultat non communiqué au moment de la publication, NDLR).

Des Lillois heureux… sans jouer

Le match nul entre les Marseillais et les Lyonnais a surtout profité aux Lillois, toujours en tête du classement bien qu’ils n’aient pu disputer leur rencontre du week-end dernier. Dans une confrontation de facture tout à fait honnête, ce sont les Lyonnais qui ont ouvert le score grâce à l’inévitable Lisandro Lopez ; et c’est Mathieu Valbuena qui a permis aux Marseillais de sauver le nul. André-Pierre Gignac n’a toujours pas inscrit son deuxième but en championnat, ou plutôt si, mais celui-ci a été refusé pour une position de hors-jeu de l’un de ses partenaires. Quand ça ne veut pas… De son côté, Rennes a dû attendre les toutes dernières secondes pour s’imposer face à Valenciennes et obtenir ainsi un succès difficile mais ô combien important.
Enfin Paris a eu la mauvaise idée de perdre deux nouveaux points à domicile en concédant le nul face à Monaco, auteur d’une égalisation litigieuse en fin de match car obtenue alors que Stéphane Sessègnon était à terre. Litigieuse du moins pour les Parisiens, car rappelons ici la règle : dans le cas d’un joueur à terre, seul l’arbitre doit décider si le jeu peut se poursuivre ou non. Si pour le coup le but est malheureux pour les Parisiens, ces derniers ne peuvent s’en prendre qu’à eux-mêmes ; non seulement parce qu’ils auraient dû se mettre à l’abri face à de faibles Monégasques, mais aussi parce qu’ils n’auraient jamais dû être déconcentrés par un simple fait de jeu. Quoiqu’il en soit les Parisiens ont encore raté l’occasion de prendre les commandes de la Ligue 1 ; une vilaine habitude désormais qu’il faudrait corriger s’ils souhaitent réellement disputer le titre aux trois équipes qui semblent aujourd’hui être au-dessus de la mêlée, à savoir Lille, Lyon et Marseille.

Romain Janer


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.