Tabanou: «Croire davantage en notre potentiel ».

Malgré une préparation tronquée en raison d’une blessure à l’épaule, le milieu gauche du TFC Franck Tabanou sera une des attractions de la Ligue 1 qui débute demain. Présélectionné dans la liste des 50 noms retenus par le nouveau sélectionneur Didier Deschamps, le francilien de 23 ans sait pertinemment qu’il devra confirmer tout le bien que l’on pense de lui. Rencontre avec un footballeur de grand talent…

 

Franck, dès demain vous repartez pour 38 journées de Championnat. Vous revenez tout juste de blessure*, ce qui a partiellement modifié votre préparation physique. Comment vous sentez-vous ?

«Ça va plutôt bien. Disons que j’ai travaillé en individuel afin de bien revenir. Dans un premier temps la musculation au niveau de l’épaule, histoire de mieux assimiler les contacts et d’anticiper les faux mouvements. Ensuite j’ai enchaîné des séances intenses en compagnie de Denis Valour, notre préparateur physique. Petit à petit, j’ai repris avec les partenaires et j’ai même disputé une mi-temps contre Villarreal samedi dernier. De là, garantir être à 100% à Montpellier, c’est compliqué, même si je vais faire tout mon possible. J’espère monter en puissance au fil des jours».

 

La saison dernière, le TFC s’était auto-sabordé en ne remportant aucun des six derniers matchs en L1, se privant ainsi d’une qualification en Ligue Europa. Les vacances ont dû avoir un goût amer ?

«Comme tous mes coéquipiers, je suis parti déçu, d’autant plus que j’ai manqué les trois ultimes journées sur blessure (cheville). Je ne dis pas que j’aurais changé les choses si j’avais été là. Or, nous avions une série de rencontres abordables…On a parlé ensemble, on s’est dit qu’on n’avait pas mis tous les moyens en œuvre pour accéder à l’Europe. Peut-être qu’on ne le méritait pas, quoiqu’il arrive, nous avions notre destin entre nos mains».

 

Étienne Capoue votre coéquipier évoquait un manque de fraîcheur (cf: Journal Toulousain n°514 du 24/05). Ne manquait-il pas aussi de la motivation pour franchir un nouveau cap ? :

«Nous avons dépensé beaucoup d’énergie durant cette campagne 2011-2012. Si nous étions classés 4e à six journées de la fin, ce n’était pas dû au hasard. Par contre, nous manquions cruellement de profondeur de banc, pouvant offrir davantage d’alternatives à notre coach Alain Casanova (…) Cela ne sert à rien de remettre en cause notre envie. Tout footballeur a envie de se confronter au niveau européen. Personnellement, je garde en mémoire notre participation à la Ligue Europa en 2010, surtout lors de la double confrontation contre le Shakhtar Donestk, où nous avions subi deux leçons. Rien que pour l’ambiance, le fait de découvrir de nouveaux stades et puis toute la ferveur que ça dégage, j’ai envie de revivre ces moments».

 

L’effectif a été peu remanié cet été. Seule arrivée retentissante, celle de Jonathan Zébina en remplacement de Daniel Congré. Est-il différent dans son rôle de capitaine ?

«Il a l’avantage d’avoir joué à l’étranger, à l’inverse de Daniel qui a été formé ici même. Son expérience ne nous sera pas préjudiciable. Il prend son rôle à cœur. Il fait ce qu’il faut afin de faire passer son message, en communiquant énormément avec les autres joueurs. Il arrive dans un nouveau club, chose qui n’est pas facile. Comme c’est un très grand professionnel, il s’adapte chaque jour davantage. A mes yeux, son recrutement s’avèrera bon pour apporter de la maturité à notre groupe».

 

Tous les joueurs majeurs du TFC devraient rester cette saison. Avec cet effectif qui a déjà bouclé deux fois d’affilée la L1 au 8e rang, l’objectif du maintien n’est-il pas le strict minimum ?

«C’est sûr que pour l’instant notre effectif reste solide. J’ose espérer qu’il restera ainsi. Par rapport à d’autres équipes, on manque encore de densité sur le banc. Je fais confiance au coach qui intégrera les meilleurs jeunes du centre de formation. Certains devraient monter le bout de leur nez, à l’image de Wissam Ben Yedder qui possède de nombreuses qualités (…) Concernant nos objectifs, nous souhaiterions faire mieux que les saisons précédentes, en n’oubliant pas de mettre l’accent sur les coupes. Le coach a beaucoup insisté là-dessus. Si ça peut nous aider à ramener plus de monde au Stadium et à générer un peu de ferveur autour du club, il ne faut pas se priver. Notre groupe a peu bougé. On a déjà réalisé de belles choses ensemble. Il ne reste plus qu’à croire davantage en notre potentiel».

 

Pensez-vous qu’il sera difficile de voler la vedette au PSG ? Il n’y en a décidément que pour eux en ce moment…

(rires)  «Comment voulez qu’on rivalise avec leurs millions ? C’est évident que les médias ne vont parler que du PSG et de leurs vedettes. Ils parleront aussi de ceux qui essaieront de les suivre. Je pense notamment à Lille, à Marseille, à Lyon et à Montpellier».

 

Montpellier, votre premier adversaire dès demain justement… Jouer le Champion de France d’entrée c’est une bonne chose à votre avis ?

«Personnellement, je préfère jouer les grosses écuries tant qu’elles sont encore en rodage. Ils ont réalisé une saison exceptionnelle l’an dernier. Avec la Ligue des Champions à disputer, ils risquent de connaître davantage de difficultés. C’est une équipe qui comme nous, fait énormément confiance en ses jeunes. Nous avons quasiment un budget similaire. Malgré leur statut, on se rend compte qu’ils ont dû recruter malin, faisant face au marché économique du moment en France (…) On va aller là-bas pour prendre trois points, pas pour subir».

 

Puis viendra Saint-Étienne au Stadium le samedi 18. Une autre équipe qui a terminé devant vous. Comment jugez-vous ce début de calendrier ?

«Il est difficile à l’inverse de l’année dernière où nous avions joué des promus au début. Pour une première au Stadium, affronter les Verts ce n’est jamais facile. Mais bon, si on souhaite nourrir des ambitions à domicile, nous allons devoir nous faire respecter. Nous ne sommes pas là pour jouer le maintien. Nous allons prouver que la saison dernière était bel et bien un accident». :

 

par Mehdi Djebbari 

* Franck a été victime d'une luxation acromio-claviculaire, le 11/07 dernier, à l'occasion de TFC-Istres en amical.

 

 

-          Photo « Tabanou », légende « Tabanou entouré de ses coéquipiers », ©DR

-          Photo « Tabanou 2 », légende « Tabanou qui déborde l’ancien toulousain Albin Ebondo », ©DR

-          Photo « Tabanou 3 », légende « Franck, c’est à ce jour: 104 matchs de L1 pour 11 buts », ©DR



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.