Stade Toulousain / TFC / Fénix ; Reprise des hostilités

Que le ballon soit rond ou ovale, il a commencé à circuler sur les pelouses et les parquets toulousains. En ce début de saison, le Journal Toulousain dresse un rapide état des lieux des équipes fanions de la ville rose, du Stade Toulousain au Fenix Handball, en passant par le TFC. Pour certaines, les débuts restent difficiles.

Le Stade en rodage

Pour le lancement de sa saison, le Stade Toulousain s’est rendu à Chaban-Delmas le week-end dernier pour y affronter Bordeaux-Bègles, mais les Rouge et Noir ont du s’incliner sur le score de 31-25. Et même si l’arbitrage a été mis en cause par Guy Novès, c’est bien l’indiscipline et l’approximation de ses hommes qui auront eu raison de leurs bonnes intentions. Le temps où les Rouge et Noir tenaient le Top14 d’une main de maître est bel et bien terminé. Et ce n’est pas tant parce que le niveau des Toulousains aurait baissé mais plutôt que celui des autres formations a augmenté. Toulon, Castres, Clermont ou même Montpellier ont mené un recrutement digne des plus grands et se hissent maintenant à la hauteur des hommes de Guy Novès. Aux Toulousains de s’adapter à cette nouvelle physionomie du championnat et de réagir rapidement s’ils ne veulent pas se faire distancer dès les premières journées. Et fait suffisamment rare pour être souligné, le Stade se retrouve en bas de tableau, même relégable… Toutefois, rien de bien grave aux vues du manque de préparation des internationaux (nombreux à Toulouse) et de l’organisation de seulement deux matchs amicaux pour relancer les réflexes. Les nouvelles recrues, Hosea Gear en tête, ayant montré leur motivation, nul doute que les Toulousains sauront réagir en temps voulu et faire mentir leurs détracteurs qui les confinent déjà dans la deuxième partie du tableau pour les journées à venir.

Le TFC en demi-teinte

Photo: Franck Alix/JT

Cela faisait sept ans que les Toulousains n’avaient pas concédé de points pour leur premier match d’une saison à domicile, mais il y a un début à tout ! Accueillant les Girondins de Bordeaux, les Violets ont dû rentrer aux vestiaires sur le score nul de 1 partout. La faute à un Cédric Carrasso très en forme et un 11 toulousain somme toute, fidèle à lui-même. Car même si les capacités individuelles restent incontestables, le jeu collectif a du mal à se mettre en place. Et c’est dans la finition des actions que cela se traduit. Pire, les joueurs toulousains confiaient être fatigués ce qui n’est pas de bonne augure en début de saison. Résultat quand les Toulousains parviennent à prendre des points sur une rencontre, ils ne confirment pas. Mais rien n’est encore définitif puisque l’effectif d’Alain Casanova n’est pas au complet. A l’heure où le Journal Toulousain est imprimé, nous apprenons le prêt de Clément Chantôme par le Paris Saint Germain. Notons également l’arrivée de Martin Braithwaite. Le jeune attaquant international danois, inconnu à ce jour, s’est engagé pour quatre saisons avec le TFC. Il fera sa première apparition dans l’effectif vendredi pour le déplacement à Monaco (rediffusion à 20h30 sur Bein Sport). A l’inverse, Ben Basat, buteur face aux Bordelais, ne sera pas de la partie, puisqu’il souffre d’une lésion aux ischio-jambiers.

 

 

Les Fenix doivent renaître de leurs cendres

Photo: Franck Alix/JT

Les hommes de Joël Da Silva s’apprêtent à défier les Espagnols de Barcelone au Palais des Sports de Toulouse dans le cadre d’un énième match amical de préparation. Depuis cinq semaines, les Fenix s’organisent et surtout, mettent en place leur équipe maintenant constituée, travaillent les automatismes et affinent leur plan de jeu. Mais loin de ne se contenter que des efforts collectifs, l’entraîneur tient à ce que ses joueurs prennent conscience de leur rôle individuel et pour cela, la préparation des handballeurs se constituent de séances physiques, de briefings vidéos, mais aussi d’entretiens personnels. Car, pour Joël Da Silva, il reste encore des lacunes, notamment en défense, mais dans l’ensemble l’équipe semble bien en place. Il le faudra bien pour que la rencontre face au Barça porte ses fruits. Même si le match paraît déséquilibré sur l’affiche – les Espagnols sont une des meilleures équipes d’Europe – il sera sûrement riche d’apprentissage. L’occasion également de tester les dernières recrues sur de grands événements. Gonzalo Perez de Vargas et Angel Montoro entre autres, devront éprouver leurs anciens co-équipiers vendredi, avant de disputer samedi la revanche face à La Rioja (défaite 28-33 la semaine dernière). Quant à la reprise officielle du championnat, elle aura lieu le 12 septembre prochain et les Fenix recevront Paris sur leur parquet. D’ici là, quatre matchs amicaux permettront encore aux Toulousains de progresser et de gagner en confiance.

Séverine Sarrat



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.