Sport; Le TFC, modèle à suivre

Par le biais d’actions citoyennes vers les jeunes, le club pro de la ville a fait des valeurs de solidarité et de respect un leitmotiv. Un modèle pour tous les clubs français.

 
Ils ont en moyenne 11 ans, scandent de jolis chants dans une tribune réservée, sont maquillés et munis de banderoles, et arborent les couleurs de leur club favori. Six fois par an, les jeunes citoyens supporters du TFC sont invités par le club afin de donner l’exemple à tous les spectateurs. Les Violets, dans une démarche pédagogique depuis l’arrivée à la présidence d’Olivier Sadran, s’investissent auprès des jeunes afin de leur transmettre des notions de respect et de citoyenneté. «Les enfants voient de la violence sur les stades à la télévision», explique Rémi Denjean, en charge des actions citoyennes au sein du club. «Or, le football n’est pas que cela et toute la famille peut venir assister à un match. Nous organisons des conférences et des manifestations pour que les jeunes découvrent vraiment ce sport et son environnement.» Ces enfants rencontrent régulièrement les Didot, Gignac ou Carrasso et sont à l’origine d’une charte du jeune citoyen supporter qu’ils défendent lors des rencontres du TFC. La saison dernière, le club a organisé 120 activités pour 2 155 jeunes au total dont 25 % de filles et 56 % de moins de 11 ans.

 

« Le club pro qui fait le plus d’efforts »

Côté sportif, le TFC a mis en place un club baptisé “Jou-ons ensemble” portée par les éducateurs des écoles de foot pour l’organisation de stages dans les quartiers d’Empalot, du Mirail, de Bagatelle et de la Faourette. Depuis 2008, le club envoie également les entraîneurs du centre de formation à la rencontre des éducateurs amateurs pour des séances d’entrainement types. «Le TFC est un club élite mais il a un rôle à jouer sur les clubs voisins, notamment ceux des quartiers sensibles. Nous voulons être un soutien pour eux et un outil de prévention de la violence», plaide Rémi Denjean. Patrick Wincke, conseiller technique national à la Ligue de Football Amateur, considère d’ailleurs que «le TFC est le club pro qui fait le plus d’efforts en ce sens et avec lequel le partenariat est le plus simple.» Toulouse est donc devenu un modèle pour les autres formations de Ligues 1 et 2.
Dans les mois à venir, le TFC compte encore améliorer ses actions citoyennes : «Une nouvelle entité devrait naître pour donner une plus grande envergure à nos deux manifestations. Pour “Jouons ensemble”, nous souhaiterions organiser directement des formations et pour les jeunes citoyens supporters, parvenir à un partenariat avec les écoles primaires afin d’intégrer cette pédagogie aux programmes», confie Rémi Denjean. «Ces actions sont au centre de notre stratégie.»

Sophie Orus


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.