Soöruz Lacanau Pro ; Le Brésil brille à Lacanau avec Wiggoly Dantas

Wiggolly Dantas, 20 ans, est le 3ème Brésilien à remporter le Soöruz Lacanau Pro (du 12 au 22 août), étape du Championnat du Monde de surf professionnel, sur la plage de Lacanau-Océan (33-Gironde) dans une finale 100 % “Do Brazil”. Avec des vagues parfaites de 1,50 m et devant quelques milliers d’aficionados, il score 13,16 points contre 11,27 pour son adversaire en finale, le Brésilien de 20 ans Alejo Muniz. Le Français Marc Lacomare, 20 ans également et auteur d’un beau parcours, passe à côté de sa série et chute en ¼ de finale.

 
Des quarts de finale fatals à Lacomare

Les magnifiques vagues de 1,20 à 1,50 mètre déferlant sur le “beach-break” de Lacanau Océan, font le bonheur des organisateurs et surtout des 5 surfeurs brésiliens, du surfeur français et des deux représentants des mers australes. Le premier quart est envoyé dans ces conditions idéales avec Alejo Muniz et Miguel Pupo, 18 ans, vainqueur du Oakley Pro Junior en 2008 et tombeur du terrible Gabriel Médina. Dans cette série, Pupo réalise une belle prestation sur sa première vague notée 6,33 mais il chute sur beaucoup d’autres, se laissant rattraper par Alejo Muniz. Malgré un dernier tube de Pupo noté 6,40 points à la fin de la série, Alejo Muniz s’ouvre la voie des demi-finales en signant un 7,40 points. «J’étais fier d’être en ¼ de finale, je le suis encore plus d’être en demi», confie Alejo à sa sortie de l’eau. Il rajoute : «Je préfère surfer les droites, mais là c’est la gauche qui marchait. Il faut vraiment s’entraîner sur toutes les vagues. D’ailleurs, ma stratégie est de prendre le maximum de vagues pour scorer le plus possible».
A l’image de la série précédente qui a vu l’élimination du tenant du titre Joan Duru, la position de la marée n’avantage pas le dernier Français encore en lice, Marc Lacomare. Ainsi, dans ces conditions, son adversaire de 28 ans, le Brésilien Pedro Henrique attaque de suite sur une bombe venue de nulle part et réalise un tube extrême, sortant juste au moment de la fermeture de la vague, récompensé par un 8,50 points qui met la pression à Lacomare. Après 10 minutes d’attente et à 6 minutes de la fin, Marc Lacomare prend une droite et, surfant backside, il score un 7,10 points qui le relance dans la course. Ayant besoin d’une note à 6,68 points pour prendre la tête, le Landais, bloqué par le Brésilien qui a la priorité, tente sa dernière chance sur une vague où il réalise un petit tube puis, sans appui, un re-entrie peu convaincant. A moins d’une minute de la fin, il attend que la note tombe, à genoux sur le bord de l’eau et la déception est grande lorsque le speaker annonce un 5,10 points synonyme d’élimination.
Le troisième quart est dominé par le Néozélandais Richard Christie, auteur d’un magnifique tube conclu par un Air Reverse noté 7,20 points. Il se qualifie pour les demies, éliminant le dernier Australien présent, Jayke Sharp, 22 ans. L’ultime quart est un festival de tubes, dominé par Wiggolly Dantas, tombeur la veille de l’Australien Josh Kerr, recordman des scores du Soöruz Lacanau Pro. Dantas élimine son compatriote Alex Ribeiro, 20 ans.

 

Des demi-finales vampirisées par les Brésiliens

La première demi-finale 100 % brésilienne démarre sur des chapeaux de roue avec Alejo Muniz et Pedro Henrique qui scorent respectivement 7 et 6,5 points. Par la suite, suivant sa stratégie, Muniz prend 11 vagues supplémentaires et atomise Pedro. Il se qualifie pour la finale avec 15,16 points contre 12 pour son compatriote. Dans la deuxième demi-finale, Richard Christie est plombé, ne trouvant pas de vague exploitable alors que Wiggolly Dantas assure un 7,33 points en début de session, conforté par un 5,83 qui le propulse en finale.
Devant près de 30 000 personnes et sous une chaleur sud-américaine, les deux surfeurs brésiliens se livrent à un véritable mano-à-mano où les notes augmentent au fur et à mesure que Dantas et Muniz surfent leurs vagues. Mais les dés sont joués lorsque Wiggolly attrape cette belle vague puissante et longue où il réalise une infinité de manœuvres classiques, traditionnelles et aériennes récompensées par un 7,83 points. Alejo ne parvient pas à scorer les 7,47 points nécessaires pour contrer son compatriote et laisse s’échapper la victoire de ce Soöruz Lacanau Pro au profit de Wiggolly Dantas. «J’ai eu beaucoup de fun à surfer sur cette compétition où les vagues étaient excellentes. C’est ma meilleure performance», dit-il au micro du live-streaming vu par plus de 110 000 internautes ! Wiggoly rajoute : «Mes meilleurs copains sont présents. Mais j’ai aussi été soutenu ici par Michael Picon qui est un ami, tout comme Jérémy Flores et Patrick Beven. Je me sens comme chez moi en France qui est ma seconde patrie. Ils m’ont beaucoup supporté et ceux sont mes frères Français». Avec 3 Brésiliens en demi-finale, les Sud-Américains ont vampirisé la plage centrale de Lacanau, ne laissant aucune chance en demi-finale au rescapé Néo-zélandais Richard Christie, 21 ans.Dantas s’octroie 3 000 points supplémentaires au classement général ASP et empoche les 20 000 $ de “prize-money”.
Rendez-vous pour un nouveau cru du French Pro en 2011 qui se déroulera du 11 au 21 août.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.