Rugby ; Les plans du TO XIII

Toujours dans l’attente d’une réponse pour la Super League, le TO XIII a décidé d’anticiper pour préparer l’avenir et parer à toutes éventualités.
C’est au mois de juillet que le staff du Toulouse Olympique XIII saura s’il peut prendre ses billets pour l’Angleterre. Après un an de travail, le dossier de candidature pour la Super League est bouclé, et l’audit des stades Ernest Wallon et Michel Bendichou acté par un membre de la RFL (Rugby Football League). Ne manque plus que l’audit financier pour clore les débats. Mais en attendant, le club prévoit plusieurs actions afin de démontrer son dynamisme et donner au rugby à XIII une nouvelle vitrine. Le 13 juin prochain, la journaliste de Sky Sports Angela Powers viendra réaliser un reportage sur le TO, l’Office de tourisme ainsi que des partenaires économiques se rendront dans un important centre commercial de Manchester pour une opération de promotion et, enfin, Toulouse accueillera le 27 juin une rencontre internationale entre la France et l’Angleterre au stade Ernest Wallon.
Mais si les dirigeants ont les yeux tournés outre-Manche, il est également impératif de préparer la saison qui s’annonce dans l’éventualité d’une non-qualification en Super League. C’est pourquoi le président Carlos Zalduendo a mis en place un plan A et un plan B. Dans le premier cas de figure, le TO XIII entrerait dans la cour des grands avec à sa tête un “head coach”, «nécessairement  étranger», selon Carlos Zalduendo qui s’apprête à partir en Australie pour débusquer la perle rare. Gilles Dumas, ancien international et entraîneur de l’équipe de France, prendrait la place de manager afin «de faire le relai et de jouer un rôle d’intermédiaire au sein du club». Ce dernier serait promu entraîneur en cas de solution B, si le TO XIII ne joue que le championnat Elite la saison prochaine. Pour Carlos Zalduendo, Gilles Dumas est l’homme de la situation : «Il possède les compétences techniques et sportives, c’est un meneur d’hommes à l’autorité naturelle et un très bon communicant.» Pour le nouveau membre du staff, la réussite passe une reprise en main de l’équipe : «Pour le recrutement, je compte faire un état des lieux afin d’évaluer les besoins et rencontrer les joueurs individuellement pour connaître leurs motivations et projets. J’ai envie que Toulouse trouve une véritable identité de jeu et je ne crois pas aux résultats sans travail. Le potentiel est là mais il faut plus de discipline», confie Gilles Dumas.

 

Rénovation du stade indispensable

Une discipline qui ne suffira pas à placer le TO XIII à la hauteur de ses ambitions. C’est pourquoi Carlos Zalduendo se bat pour une rénovation indispensable du stade des Minimes, actuel QG du club : «Il faut le porter à 10 000 places et créer 18 loges ainsi que des salles de réunion. Les vestiaires et les guichets sont à revoir, les tribunes sont sales et nous n’avons aucune capacité de rangement pour les équipements. C’est un stade dépassé pour un club professionnel qui a des ambitions.» La nouvelle municipalité aurait pris en compte cette requête. Autre champ d’action : la mise en valeur du centre de formation et de ses éducateurs, et la poursuite d’une politique de promotion du rugby à XIII dans les écoles. Concernant le budget du club, il est actuellement de 1,5 millions d’euros et les dirigeants devront le porter à 5 millions s’ils veulent rejoindre la Super League.
Le président et le nouvel entraîneur ont tenu à répondre aux attaques concernant les mauvais résultats sportifs du club cette saison : «Ce n’est pas un handicap dans la course à la Super League car les Anglais se basent essentiellement sur le projet sportif. De plus, ils savent très bien que si nous sommes sélectionnés, notre équipe va changer de physionomie à 90 %», explique Carlos Zalduendo. De son côté, Gilles Dumas a tenu à rappeler que le TO XIII possède sa place dans l’élite du rugby à XIII : «On nous dit souvent qu’avec un club français en Super League c’est suffisant (les Dragons Catalans en font partie depuis 2006, ndlr). Mais je suis sûr que la France possède le potentiel sportif et humain pour présenter un second club dans cette compétition.» Les deux hommes seront fixés courant juillet.

Sophie Orus


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.