Rénovation du Stadium: Manque d’ambition ou réalisme ?

Voté en conseil municipal vendredi dernier, la rénovation du Stadium est présentée comme réaliste quand l’opposition la juge plutôt « peu ambitieuse ». Ce sont donc 35 millions d’euros qui seront investis pour redonner une jeunesse au stade municipal mais surtout pour le remettre aux normes UEFA, puisqu’il accueillera des matchs de l’Euro 2016.

 

Passé de 70 à 35 millions d’euros hors taxes, le budget alloué à la rénovation du Stadium fait débat au sein de la ville. Si Pierre Cohen explique qu’il faut rester raisonnable en période de crise, l’opposition l’accuse de ne pas voir assez loin. En effet, le maire de Toulouse se réjouit « d’un projet qui répond à ses ambitions et correspond aux dépenses partagées des différents acteurs. » La Région devrait participer à hauteur de plus de 6 millions d’euros, de même que le Conseil Général et l’Etat via le Centre national pour le développement du sport, quand Toulouse Métropole allouerait 7.9 millions d’euros et la ville 8 millions. Mais quand on parle d’ambition, l’opposition s’insurge et la dénonce justement : « Combien de temps allons-nous jouer petit bras avec le Stadium ? A quand une politique d’envergure et un véritable projet ambitieux pour ce qui devrait être notre enceinte sportive phare ? » demande Christine De Veyrac, chef de file du centre pour les élections municipales à Toulouse. Mais la nouvelle configuration, certes moins audacieuse que la précédente, permettra une économie de 30 millions d’euros sur le projet initial. « Nous ne construirons pas les balcons initialement prévus, mais étaient-ils indispensables aux vues de la fréquentation plutôt basse du Stadium. Il faut se rendre à l’évidence, le TFC ne fait pas le plein et l’organisation de spectacle y reste tout à fait possible», poursuit Pierre Cohen. Et de rajouter, pour répondre à ses opposants : « nous devons aujourd’hui assurer la mise aux normes UEFA pour pouvoir assurer l’accueil de matchs lors de l’Euro 2016, mais celle-ci aurait pu être faite avant, sous l’ancienne municipalité, lors des reconstructions post-AZF… »

 

Une pelouse toute neuve

 

Et si la municipalité compte sur la redevance payée par le TFC pour amortir le coût du projet (10 000€ par match jusqu’à présent), selon Pierre Cohen, « il n’est pas question de parler de naming ». Cette pratique qui permet aux stades d’être sponsorisés par une marque ou une enseigne, n’est pas retenue par Pierre Cohen qui préfèrera attribuer un nom de sportif au Stadium, même si cela est synonyme d’une perte de recettes.

Quant à la réfection de la pelouse, 1 million d’euros y sera consacré. Ces travaux qui s’étaleront sur trois mois, seront effectués pendant la prochaine Coupe du Monde de manière à ne pas perturber les Tfécistes. Durant l’intervention, la jauge minimale sera de 20 000 places, ce qui implique l’arrêt des matchs du Stade Toulousain au Stadium. Ainsi en 2016, une fois le projet abouti, le Stadium, peut-être rebaptisé d’ici-là, pourra accueillir l’Euro et mettre à disposition des spectateurs quelque 33 000 places.

Séverine Sarrat



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.