Pia – TO XIII Une défaite encourageante pour les Olympiens

Face au leader au grand complet, les Toulousains ont fait jeu égal mais ont dû s’incliner sur un drop à la dernière seconde, dimanche dernier à Pia. En tête à la pause (4-6), les protégés de Gilles Dumas ont connu un passage à vide au cours de la 2e période avant d’offrir une réaction de feu… mal récompensée au final !

 

A domicile, les Pianencs démarrent cette rencontre avec l’intention de faire parler la puissance de leur pack et de gagner la fameuse «bataille du milieu», mais les Toulousains répondent présents par une défense très agressive ; à l’image du «tampon» infligé par Samy Masselot à l’ancien pensionnaire de NRL Australienne, Ryan Tandy. Les visiteurs ne parviennent néanmoins pas à prendre le contrôle de la partie, la faute à une conservation de balle trop faible.

La fin de première mi-temps est Olympienne et sur une percée de Mark Kheirallah qui tape à suivre, Mourad Kriouache est plaqué sans ballon alors qu’il allait aplatir dans l’en-but. L’arbitre n’hésite pas et accorde un essai de pénalité aux visiteurs (0-6). Juste avant la pause, les Catalans reviennent au score en profitant d’une erreur défensive du TO et en envoyant l’ailier Shorter en terre promise. Malgré cela, les Bleus et Blancs sont bien dans le match et dès la reprise, se créent une nouvelle occasion d’essai sur un débordement de Bruno Ormeno qui retrouve intérieur Damien Couturier repris à quelques mètres de la ligne d’en-but. Les Toulousains continuent leur pressing et campent chez les locaux. Guy Williams récupère un ballon tombé à dix mètres de la ligne d’essai adverse mais perd directement la possession de balle… un tournant !

 

Le quart d’heure Catalan

 

Suite à cette perte de balle, les Olympiens vont commettre des fautes et subir la furia catalane. Ils encaissent quatre essais en à peine plus d’un quart d’heure, deux par Porter décalé sur son aile, un par Greseque profitant d’un surnombre offensif et un dernier par Vaeau tout en puissance (24-6 à la 68e minute).

Le public pense le match «plié» mais après un bon travail de fixation des avants et une libération  après contact de Florian Quintilla, Kuni Minga s’arrache sur quelques mètres pour aplatir en coin (24-12). A peine trois minutes plus tard, l’ailier papou du TO, de nouveau bien servi par Florian Quintilla, dépose son vis-à-vis, tape par-dessus l’arrière et inscrit un essai de 60 mètres (24-18). Les Olympiens avancent à chaque impact et Mark Kheirallah en profite pour trouver un espace et servir intérieur son pilier Eloni Vunakece qui finit l’action par un sprint de 30 mètres (24-24). La fin est connue, drop de Maxime Greseque qui permet aux siens de l’emporter 25-24.

Prochain match, la réception du Champion de France en titre, Carcassonne, le samedi 15 décembre à 17 heures au Stade Arnauné.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.