Palau – TO: Les Olympiens n’ont pas tremblé

Sous la chaleur estivale de dimanche dernier, le Toulouse Olympique s’impose à Palau, dans la banlieue de Perpignan, sur le score de 38 à 18. Les Olympiens ont rapidement pris les devants et n’ont jamais réellement été inquiétés au score, même si le promu n’a jamais rien lâché.

 

Avec trois essais en première période et quatre en seconde, les coéquipiers de Sébastien Planas ont démontré leurs velléités offensives. A noter des débuts en Elite intéressants des juniors Paul Marcon et Charles Nies. Point noir de l’après-midi, la blessure au genou de Théo Gonzalez-Trique moins de dix minutes après son entrée en jeu.

Les Toulousains savent qu’il faut se mettre rapidement à l’abri pour éviter le piège tendu par les Catalans, et ils y parviennent en scorant dès la 3e minute. Après une fixation des avants, Johnathon Ford oriente bien le jeu et sert d’une longue passe Florian Quintilla, qui élimine trois défenseurs pour finir en terre promise (0-4). Les Olympiens manquent de doubler la mise cinq minutes plus tard, quand Mark Kheirallah perce plein champ mais pêche dans la finition. Grâce à une pénalité, les Palauencs réduisent la marque (2-4) mais ne parviennent pas à faire céder la défense bleue et blanche. Au contraire, Kuni Minga sur une sortie de mêlée, inscrit la deuxième réalisation des siens (2-10). Peu avant la pause, c’est le jeune pensionnaire du centre de formation du TO, Clément Boyer, auteur d’un match plein, qui est à la conclusion d’une chaîne de tenus ayant traversé le terrain (2-16). Les protégés de Gilles Dumas auraient même pu rentrer aux vestiaires avec un score plus large si sur la dernière action de cette première période, une passe en-avant n’avait entaché l’essai de Paul Marcon.

Des Catalans combattifs

Le TO débute le deuxième acte comme le premier et inscrit un superbe essai. A l’origine, une belle combinaison entre Damien Couturier et Florian Quintilla, puis après un relais de Johno Ford, c’est Mourad Kriouache qui termine sa course dans l’en-but (2-22). Les locaux n’abdiquent cependant pas et après quelques fautes toulousaines, Munoz sert parfaitement son ailier d’une longue passe (6-22). A l’heure de jeu, cinq minutes après avoir manqué un coup gagnant, le capitaine Sébastien Planas se rattrape d’une course tranchante sur un service de Johno Ford (6-28). Les Catalans réduisent la marque par Leger mais les Olympiens reprennent le large dans la foulée, avec deux essais coup sur coup. Le premier par Florian Quintilla, bien décalé au large, et le suivant par Mark Kheirallah au soutien d’une percée initiale de Samy Masselot (12-38). Les hommes du Président Touxagas feront néanmoins le plaisir à leurs supporters de clore la marque, preuve de leur abnégation. 18-38, score final.

Place maintenant à la première rencontre à domicile avec la réception d’un des sérieux prétendants au titre, le FC Lézignan, samedi à 18h30 au Stade Arnauné.

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.