Marche; Violaine Averous, 3ème des France Elite !

Il est 20h40 quand Violaine Averous monte sur le podium des championnats de France Elite avec son maillot orange de la tribu balmanaise. Juste un peu après Yoann Diniz, le champion ayant popularisé la discipline de la marche.

 
Après 1 heure 45 mins d’effort soutenu, cette talentueuse balmanaise ponctue une saison riche en émotions. C’est devant ses dirigeants, qui ont fait le déplacement à Angers, que Violaine Averous reçoit sa première médaille “Elite” (de bronze), synonyme d’une troisième place sur le 20 kilomètres Marche. Sur un parcours très sélectif, Violaine avoua avoir tout donnée. Contrairement à ses “rivales”, elle affiche un chronomètre plus que correct. Elle bat même son record personnel de 8 secondes pendant que les 10 premières françaises perdent 2 à 4 minutes sur leurs temps habituels. «L’objectif principal de ces championnats de France était de confirmer la performance réalisée par Violaine au critérium de Metz fin mars soit 1h45’30’’ sur 20 km. Le podium, on y pensait dans un coin de la tête», nous relate l’entraîneur de marche du CA Balma, André Casale. A mi-course, l’entraîneur balmanais avait vu juste, Violaine était placée en 5ème position. Juste derrière elle, la seconde sociétaire de la tribu orange, Roseline Chapillon se classait en 9ème position.

 

Rien n’est perdu

Ce n’est pas le président du CA Balma, Michel Bourdoncle qui s’en plaignait après la course : «à mi-parcours, j’ai vu le regard de Violaine changer. Sa gestuelle reste très esthétique mais ce regard de battante est tout nouveau. Il s’est réellement passé quelque chose de fabuleux. Il n’y a que le sport pour procurer ces émotions là !».
Un 2ème 10 kilomètres plus vite que le premier a permis à Violaine de grignoter les deux places qui changent tout. Car elle confirme sa première sélection en équipe de France seniors du printemps 2009. «Je suis avant toute heureuse de partager ce dénouement avec André, mon coach, ma famille et mes dirigeants du CA Balma. Ce podium est le fruit d’un accompagnement quasi-quotidien. Je ne m’occupe que de m’entraîner. Le CA Balma s’occupe du reste : médical, déplacements, contrat de sponsoring… Comment voulez- vous ne pas monter un jour sur la boîte (podium) des France ?»
Avant de prendre 15 jours de vacances bien mérités, Violaine n’oubliera pas cette dernière montée de 700 mètres avant de redescendre dans le stade angevin qui allait lui faire passer un nouveau cap. Un cap seulement puisque la prochaine étape l’amènera certainement vers la coupe du monde de marche en 2010. En attendant, c’est tout Balma qui voit la vie en orange.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.