L’USM Handball dans la bonne trajectoire

Portrait de l’Union Sportive Montauban Handball, un club qui vit actuellement une période charnière de son existence. Soutenue par de nombreux bénévoles passionnés par le sport qui a déchaîné de nombreux téléspectateurs, lors des dernières olympiades londoniennes, cette structure possède plusieurs arguments de poids pour perdurer dans le temps.

 

Entre Lirio Foncillas et l’Union Sportive Montauban Handball, c’est à la vie à la mort. Président de la structure depuis trois ans, il n’a pas hésité à reprendre les choses en mains, lui qui fut déjà en place par le passé : «Cela fait près de quarante-trois ans que je suis ici. J’ai été joueur de nombreuses années. Me voici désormais à la retraite, et donc disponible pour m’investir à fond dans le club. Aujourd’hui, il compte 240 licenciés, le 9e plus important en Midi Pyrénées. Nous sommes dans un fief qui voue un culte au rugby, ce qui est normal si l’on se penche sur le passé de l’USM rugby. Quoiqu’il arrive, nous parvenons à fédérer autour d’une passion commune. Mis à part le directeur technique, tout le monde est bénévole ici», confiait ce dirigeant fidèle et investi.

 

De la qualité à tous les étages

 

Parmi les dix-sept équipes de l’USM Handball, certaines se débrouillent plus que bien à commencer par la formation des moins de 18 ans garçons, qui évolue au plus niveau régional (excellence). Ces derniers ont les qualités pour jouer un cran au-dessus, toutefois un accès à l’élite entraînerait un gros souci de logistique. Chez les seniors, les garçons et les filles s’apprêtent à attaquer leur championnat respectif, visant tous la montée à en division supérieure : «L’équipe masculine a déjà atteint la Nationale 3 et l’équipe féminine en Nationale 2. Actuellement, on court un peu après notre lustre d’antan. Ne croyez pas qu’on n’ait pas un minimum d’ambition pour autant ! Depuis dix ans, notre nombre de licenciés croît d’année en année. Cela correspond tout simplement aux résultats de l’équipe de France. En tout cas, ça permet de construire une base solide. Chez nous, on joue à partir de 5 ans et certains quadragénaires pratiquent toujours en loisir. Nous souhaitons conserver cet esprit familial, tout en allant de l’avant. La solidarité ne peut être qu’une force», poursuivait celui qui est revenu aux affaires, motivé plus que jamais par le projet sportif.

 

Devenir une place forte de Montauban

 

Au début de l’année 2012, les dirigeants ont décidé d’agir, surfant sur la vague des réseaux sociaux notamment, dans le but d’accroître la notoriété du club. Le joueur Vincent Martin a été nommé afin de démarcher de nouveaux partenaires entre autres. Il sera accompagné très prochainement par un emploi jeune, dont la mission prépondérante sera la gestion du sponsoring : «Les gens aiment le handball et nous le disent. Historiquement, on ne peut pas si facilement changer les mentalités. Nous les joueurs, sommes assez actifs, car nous souhaitons nous ancrer davantage sur Montauban. Il y a de la place pour tout le monde et non pas que pour le rugby et le football comme trop souvent», précisait Vincent Martin. Déterminés à l’image de ses coéquipiers, ils viseront cette saison la montée en Pré-nationale, ce qui constituerait un sacré pas en avant. Les filles ont eu le malheur de descendre l’an passé, elles auront aussi leur mot à dire…

 par Mehdi Djebbari



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.