Ligue 1 ; Bon départ pour les Violets

Le TFC n’a pas manqué son départ en Ligue 1 en s’imposant chez le promu ajaccien. Un bon résultat qu’il faudra confirmer ce week-end contre Dijon, un autre bizut.
Les Ajacciens ont certes manqué leur rentrée des classes en s’inclinant chez eux, mais ils ont néanmoins démontré qu’ils ne comptaient pas jouer le rôle de victimes expiatoires cette saison. Ils ont ainsi posé quelques problèmes à la défense toulousaine, notamment sur coups de pieds arrêtés, et il aura fa-llu un très bon Ali Ahamada pour que les Violets repartent de Corse sans avoir encaissé un seul but. Du côté toulousain justement, du fait des nombreuses absences, notamment au milieu de terrain, Alain Casanova a dû composer un onze inédit. Mickaël Firmin a ainsi disputé son tout premier match avec les pros, s’en sortant avec les honneurs malgré un début de match hésitant. Les absences d’Etienne Didot et d’Aurélien Capoue ont malgré tout pesé sur la rencontre, le milieu toulousain ne dominant pas l’entrejeu comme à son habitude. Néanmoins Antoine Devaux a parfaitement rempli son rôle, et même plus encore en inscrivant le premier but de la rencontre juste avant la mi-temps, sa tête décroisée (sur un service de Franck Tabanou) ne laissant aucune chance à Guillermo Ochoa, le por- tier ajaccien. Le TFC allait par la suite assurer sa victoire grâce à une superbe frappe enroulée de Paulo Machado à un quart d’heure du coup de sifflet final. Le succès toulousain prenait ainsi une tournure plus logique, les Violets ayant su faire preuve de plus de réalisme devant le but que leurs homologues d’un soir.

Un succès à confirmer

Les Dijonnais, prochains adversaires des Violets, ont eux connu des débuts encore plus compliqués, en s’inclinant sur leur pelouse 1-5 face au Stade Rennais. Cela s’est en revanche mieux passé pour le troisième promu : Evian-Thonon-Gaillard a en effet obtenu un bon nul (2-2) en terre brestoise. Parmi les autres résultats marquant de la journée, citons les nuls de l’Olympique de Marseille et du champion en titre, le Lille OSC, les victoires lyonnaises, montpelliéraines et stéphanoises, mais aussi la défaite du Paris SG au Parc des Prin-ces face à Lorient, qui a encore une fois parfaitement tenu son rôle de bête noire du club de la capitale. Evidemment il est difficile de dessiner les premières tendances de la saison après une seule journée de championnat, tout au plus peut-on constater que certaines équipes semblent plus rôdées que d’autres. Ainsi en est-il de Lyon, pour qui le quasi statu quo de l’effectif a permis une préparation plus sereine, et ainsi de parfaire les automatismes en-tre joueurs. A l’inverse la grande agitation cet été autour du PSG ainsi que son recrutement tardif n’a pas aidé Antoine Kombouaré à préparer au mieux cette reprise du championnat. Quoiqu’il en soit il faudra bien que les Parisiens prennent au plus vite leurs marques, car si le championnat ne se gagne pas en début de saison, il arrive parfois qu’il se perde dès le mois d’août. On sait par exemple que, pour Didier Deschamps, l’OM a perdu son titre de champion de France en s’inclinant lors des deux premières journées l’an passé. Du côté du TFC la rencontre face à Dijon s’annonce piégeuse : c’est la première sortie au Stadium des Violets, et ce face à un promu qui aura à cœur de démontrer que sa lourde défaite inaugurale n’était qu’un accident. Un match d’autant plus compliqué qu’un autre blessé s’est ajouté à la trop nombreuse liste : Cheikh M’Bengué, blessé aux adducteurs, est ainsi forfait pour la venue des Dijonnais. Espérons qu’à ce niveau le club ne souffre pas trop cette saison, un championnat se réussissant parfois tout autant à l’infirmerie que sur le terrain.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.