Lézignan – TO ; Les Meuniers dominent des Toulousains émoussés

Le courage des Toulousains en défense n’aura pas suffi

Samedi dernier, le Toulouse Olympique s’est incliné à Lézignan sur le score de 28 à 4. Après près de 50 matchs en un peu plus d’un an et sur les terrains depuis décembre 2010 sans interruption, les Toulousains ont semblé émoussés et incapables de conclure leurs actions.

Le TO débute bien cette rencontre avec une grosse présence en défense notamment. Et malgré une pénalité transformée par Wynn au bout de 3 minutes seulement, les Toulousains donnent le ton dans ce premier quart d’heure. Suite, une nouvelle fois, à un bon travail défensif, les visiteurs obtiennent une mêlée dans le camp audois et envoient le ballon au large. Sur le renversement d’attaque, Johnathon Ford voit le surnombre au large et décale d’une longue passe sautée son ailier Adam Innes qui inscrit un essai pour les siens (2-4).

Après cette bonne entame, les Bleus et Blancs vont commettre de trop nombreuses fautes et permettre aux locaux de monopoliser le ballon. Les Meuniers, très réalistes, ne se font pas prier pour concrétiser toutes ces munitions données par leurs adversaires, et inscrivent 3 essais en 15 minutes ; par le puissant centre Quintilla tout d’abord, puis par Wynn au soutien du très remuant Andrew Bentley et enfin par Wynn de nouveau à la récupération d’un coup de pied rasant de Mullane. Pendant ce temps, les Olympiens se créent des occasions franches mais ne parviennent pas scorer ; Nathan Ross ne parvient pas à aplatir dans l’en-but (25’), Nicolas Delgal (33’) et Mourad Kriouache (36’), à quelques mètres de la terre promise, se trompent de choix… Toutes ces occasions manquées pèsent lourd dans la balance au final.

Plus assez de «gaz» pour réagir

En seconde période, les Lézignanais vont bien gérer leur avance face à de courageux Toulousains qui n’ont jamais lâché mais qui n’avaient plus assez d’énergie pour déborder la solide défense adverse. Kane Bentley, sur un départ derrière le tenu tout proche de la terre promise, et Poggi bien décalé sur son aile, aggravent la marque et mettent les leurs définitivement à l’abri. Score final : 28-4.

Il leur reste un match de gala face à Halifax le samedi 2 juin à 16 heures au Stade Arnauné (Coupe Franco-Anglaise) avant de profiter d’un repos bien mérité et nécessaire.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.