Les Spacers passent à autre chose

Passés tout proche de descendre à l’échelon inférieur, les volleyeurs toulousains rentrent de vacances avec les compteurs à zéro. Le groupe a été bien bouleversé et il faudra quelques semaines pour que tout le monde puisse se sentir prêt à démarrer une année, qui s’annonce particulièrement excitante et imprévisible.

 

Lundi, les Spacer’s repartiront pour une saison de volley, motivés comme jamais. Finalistes de la dernière Coupe de France, les récents 12e du championnat (sur 14), s’apprêtent à retrouver un groupe sacrément chamboulé cet été, mais qui devrait néanmoins se montrer compétitif. En termes d’effectif, Cédric Enard et son adjoint Stéphane Sapinart peuvent se féliciter d’avoir bouclé leur recrutement assez rapidement. En effet, après les six départs recensés*, il fallait convaincre des recrues de venir, et ce en dépit d’un budget plutôt limité, l’avant-dernier en Ligue A.

 

De bonnes réputations

Le dernier arrivé se nomme Futi Tavana. A 25 ans, ce central américain tentera d’apporter une dimension physique supplémentaire. Ses qualités de gros contreur devraient être appréciées.

André Radtke, l’autre recrue brésilienne devra faire de même. Le pointu bulgare Danail Milishev agira tel un leader offensif. En compagnie de son club de Sora, il a terminé deuxième meilleur marqueur du championnat dans lequel il évoluait. Enfin, le libéro Facundo Santucci débarque titré du rôle de meilleur défenseur de son championnat argentin : « Nous avons optimisé l’enveloppe. Toulouse se doit de vivre avec ses moyens, au sein d’un championnat compliqué. Les équipes qui sont promues ne seront pas forcément moins compétitives. Tout le monde a recruté et il n’y aura ni citadelles imprenables, ni formations battues d’avance », précisait le coach Enard, toujours aussi lucide. Sans doute qu’il se rappelle encore la difficulté dans laquelle son groupe s’était retrouvé en championnat. Toulouse qui fut relégable longtemps, mais qui s’en est sortie au terme d’un final haletant.

 

Les Espoirs cartonnent

Pendant que leurs aînés galéraient, les Espoirs des Spacer’s se sont chargés de justifier leur rang de meilleur centre de formation. Deux fois vainqueur de la Coupe de France d’affilée, les joueurs entraînés par Stéphane Sapinart sont surveillés et les meilleurs d’entre eux consolideront l’ossature déjà existante. Si Thibault Rossard et Trévor Clévenot ont déjà fait leur apparition en Ligue A, ils devraient être accompagnés par d’autres jeunes tout au long de la saison. Enard de toute manière, n’hésite pas à promouvoir ses jeunes, ne serait-ce qu’à l’entraînement. Alors que le championnat débutera seulement le 8 octobre à Sète, les Toulousains vont se retrouver la semaine sans grande pression. Une fois le paquetage remis à tout le monde, la bande partira s’oxygéner en station thermale de Luchon, c’est devenu une habitude. En bon capitaine, le Brésilien Diogenes Zago sera chargé de mettre à l’aise les recrues, tout en essayant de créer une cohésion de groupe avant qu’il ne soit trop tard. Au moment de rentrer à Toulouse, quelques matchs amicaux seront programmés, permettant de tirer les premiers enseignements de tout ce chamboulement.

 

 Mehdi Djebbari

* Gaël Vandaële, Nicolas Rossard, Andrew Hein, Evan Patak, Jean-François Pérez et Alex Damiao n’évolueront plus sous le maillot toulousain.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.