Les Bélougas succombent

Le Championnat de France continue sur une lancée bien difficile pour les Bélougas. Victorieux en Coupe de France la semaine dernière, les hommes de Benoît Pourtanel sont tombés sur une équipe des Vipers de Montpellier, bien plus coriace que celle des Bordelais et s’inclinent 4 à 6.

 

Que d’occasions manquées lors de ce derby qui a pourtant offert tous les ingrédients d’un «game» de hockey réussi. Le match démarre sur les chapeaux de roue avec plusieurs tirs cadrés de part et d’autres en quelques minutes de jeu. Sur un rythme effréné, les Bélougas ouvrent la marque au bout de cinq minutes, mais sont vite rejoints par les Vipers qui prennent le match à leur compte et mènent (1 à 2) dès la moitié de la première période.

Les Bélougas ne font pas le poids sous la pression du jeu dure des visiteurs qui, eux, marquent à chaque supériorité numérique et creusent l’écart en deuxième période. Heureusement, Péronnard permet de maintenir l’écart en marquant dans la 39e minute (2 à 4).

Tout comme la semaine dernière, les locaux abordent le dernier tiers avec un jeu bien mieux construit et une agressivité enfin retrouvée. Le même scénario pourrait-il se reproduire ? En effet, en quatre minutes, le retard est comblé grâce à deux buts marqués par Autio puis Péronnard (4 à 4). Le public y croit. Mais la joie est de courte durée puisque moins de trois minutes plus tard, les Vipers retrouvent leur avantage de deux buts (4 à 6). La messe est dite et la sortie du gardien Sami Koskela, qui a fait un excellent match, n’y changera rien. Sous pression lors des dernières secondes du match, les Montpelliérains préfèrent déclencher une bagarre générale, dans la grande tradition du hockey-sur-glace, plutôt que de se battre à la loyale. Le public apprécie, mais le hockey n’y gagne rien.

Le goût amer de la défaite ne doit pas faire oublier la capacité de cette équipe à se mobiliser et  remonter au score, certes un peu tard. Le spectacle était cependant de bien meilleure qualité que lors du match contre Courbevoie, mais que de travail reste-t-il à faire pour retrouver le niveau attendu à ce stade de la compétition.

Après un déplacement à Neuilly sur Marne, le TBHC retrouvera les joies de la Coupe de France, à domicile, le mardi 23 octobre face à Anglet.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.