[League One] TO – Oxford : les Toulousains maintiennent la cadence

Clément Boyer soutenu par son coéquipier Arthur Gonzalez-Trique  ©Jean Audouit
Clément Boyer soutenu par son coéquipier Arthur Gonzalez-Trique ©Jean Audouit

Cinq victoires à domicile (dont trois en championnat), toujours invaincu en 2016, dans le trio de tête du classement (avec un match en moins que Rochdale et Doncaster), le Toulouse Olympique a poursuivi sa marche en avant ce samedi (30/04) au Stade Ernest Argeles, avec une large victoire (54-8) face à Oxford.

Après une entame délicate, les protégés de Sylvain Houles, qui avait fait appel à deux pensionnaires du Centre de Formation – Gavin Marguerite (19 ans) et Paul Marcon (20 ans) – ont déployé leur jeu d’attaque pour inscrire 10 essais tout en cadenassant une formation anglaise vaillante mais prise de vitesse.

Une transmission mal assurée de Kane Bentley sur la première chaine d’attaque du TO, permet au centre d’Oxford de taper à suivre et de fondre vers l’en-but adverse ; Gavin Marguerite fait parler sa vitesse pour le rattraper et le plaquer… sans ballon. Résultat : une exclusion temporaire au bout de deux minutes de jeu ! Les Toulousains parviennent néanmoins à revenir dans le camp des visiteurs et suite à une charge dévastatrice de Bastien Canet, puis une libération, Kane Bentley déflore la marque (6-0). La réaction anglaise ne tarde pas. Réduits à 12, les Bleu et Blanc vont craquer au terme d’une 3e chaine de tenus consécutives en défense, sur un coup de pied rasant bien dosé et aplati dans l’en-but (6-4).

Après cette période de légers flottements, les locaux reprennent leurs bonnes habitudes. Clément Boyer profite d’un service gagnant de son talonneur ; puis Rhys Curran déchire le rideau défensif adverse pour envoyer Greg White à l’essai, avant de lui-même scorer, lancé dans l’intervalle par Johno Ford ; et Gavin Marguerite clôture la marque du 1er acte au bout d’une action de près de 100 mètres (28-4).

L’attaque Olympienne fait parler la poudre

Après la pause, le récital offensif des Français continue avec cinq essais supplémentaires en 25 minutes : Arthur Gonzalez-Trique hérite d’un “caviar” de son capitaine Sébastien Planas, Tony Maurel conclut un beau mouvement sur le petit côté, Mourad Kriouache trouve un trou de souris derrière le tenu, Samy Masselot est au départ et à la conclusion d’un déboulé au milieu du terrain avec du soutien permanent, et enfin, Paul Marcon s’offre un exploit personnel en mystifiant pas moins de quatre défenseurs (54-4).

La victoire est acquise depuis un bon moment, Sylvain Houles a fait sortir ses cadres pour les reposer, et les Toulousains lèvent le pied dans le dernier quart d’heure. Les courageux Anglais en profitent pour s’offrir un baroud d’honneur et clôturer la marque de la rencontre par Greene. 54-8, score final.

Nouvelle intermède de Coupe d’Angleterre (Challenge Cup) pour les Olympiens dimanche prochain (08/05) avec un déplacement chez une des équipes en forme de Super League, les Wakefield Wildcats.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.