[League One] Rochdale Hornets – Toulouse Olympique XIII : les Toulousains préservent leur invincibilité

Rhys Curran, auteur du triplé face aux Rochdale Hornets ©Itata'e Hoho'a
Rhys Curran, auteur du triplé face aux Rochdale Hornets ©Itata’e Hoho’a

Dans un contexte hostile, créé par les dirigeants et entraîneurs de Rochdale qui voulaient « vaincre l’envahisseur Français », le Toulouse Olympique a su trouver les ressources morales pour arracher le match nul (28-28).

Les Olympiens ont débuté de la meilleure des manières, avec trois essais en dix minutes, mais ont ensuite encaissé 26 points sans réponse, la faute à des erreurs inhabituelles, à des adversaires, renforcés par deux joueurs de Super League (Lineham et Philbin de Warrington), à la limite de la règle et à un directeur de jeu conciliant. Sur la fin, le TO a réagi pour aller chercher le partage des points.

Les Toulousains débutent cette rencontre à 100 à l’heure. Ils obtiennent une pénalité, suite à un placage à retardement, et Rhys Curran trouve la faille, bien servi par son demi (0-6). Après une bonne défense, Kuni Minga fait parler la poudre sur sortie de mêlée et traverse le terrain (0-12). A peine dix minutes de jeu et Rhys Curran, bénéficiant d’un caviar de Mark Kheirallah, s’offre un doublé et porte le score à 0-16.

Dans la foulée, Clément Boyer se voit refuser un nouvel essai pour une obstruction… Peut-être trop faciles, les Olympiens vont alors commettre des erreurs inhabituelles et rentrer dans le traquenard préparé par leurs adversaires, qui hachent le jeu, ralentissent les tenus, provoquent… Après une bonne série défensive, Johno Ford récupère le ballon mais le perd instantanément ce qui permet à Rochdale d’ouvrir son compteur (6-16). Les visiteurs ne conservent pas la possession et défendent beaucoup. Le très solide ailier de Warrington, Tom Lineham, prêté pour cette rencontre, inscrit deux essais et Crook passe une pénalité sur la sirène. 16-16, à la pause

Au retour des vestiaires, cela se corse encore pour les Français ; Smith, derrière le tenu, puis Yates, après une feinte de passe, donnent dix points d’avance aux leurs (26-16).

Un solide mental

A l’heure de jeu, les Olympiens parviennent enfin à réagir. Greg White est à la conclusion d’une belle combinaison Ford-Kheirallah-Curran (26-22). Suite à une énième embrouille, Smith et Sébastien Planas écopent d’un carton jaune. Les visiteurs terminent plus fort et à cinq minutes du terme, Rhys Curran, encore lui, s’extirpe de la défense et permet aux siens de repasser devant au score… mais pas pour très longtemps, les Hornets obtenant une pénalité généreuse juste après (28-28). Les protégés de Sylvain Houles ont une dernière occasion mais Tony Maurel est un peu court pour récupérer le coup de pied de son arrière.

Samedi prochain (30/04) à 18h30, en match en retard de la 5e journée de League One, les Toulousains reçoivent Oxford au Stade Ernest Argeles de Blagnac.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.