Le TMB s’incline en finale

Le Final four a tenu ses promesses puisque les filles du TMB sont parvenues à décrocher leur billet pour la montée en première division la saison prochaine en s’imposant 65-56 sur Calais. Pour clôturer leur saison, elles disputaient la finale de Ligue 2 dimanche dernier mais ne sont pas parvenues à s’imposer.

Les filles du TMB joueront bien en première division la saison prochaine mais avant de penser à l’année suivante, encore fallait-il se concentrer sur la finale qu’elles disputaient dimanche face à Perpignan. Elles qui n’avaient pour ambition première que d’accéder au «final four», les voilà propulsées au sommet de la compétition. Mais le titre de championne de France ne sera pas encore pour cette année puisque le TMB l’a laissé échapper de peu.
Perpignan avait décidé de déstabiliser le cinq toulousain en alignant une équipe nouvelle, obligeant les Noire et Rose à opter pour une défense de zone afin d’intercepter l’internationale Ciak. Cette dernière, certes incontournable, commet de nombreuses fautes et atteint la fin du deuxième quart-temps avec quatre fautes à son compte. Les Toulousaines qui dominent cette période, notamment grâce à Bogicevic, ne pourront pourtant pas la provoquer pour lui faire commettre la cinquième faute synonyme d’expulsion. Le tableau d’affichage matérialisait la possession du TMB, 36-41 au buzzer du deuxième quart-temps.

Une défaite qui aurait pu être évitée

Mais les Toulousaines ont du mal à concrétiser leur domination durant le troisième quart-temps par manque d’habileté et ne parviennent pas à distancer les Catalanes suffisamment pour se mettre à l’abri. Elles entament ainsi le dernier quart-temps avec seulement 10 points d’avance, et, la fatigue aidant, perdent de leur vélocité. En face, le cinq de Perpignan en profite pour lancer des assauts et pilonner la défense du TMB, qui cède petit à petit, permettant aux Catalanes de prendre le score à leur avantage à une minute de la fin de la rencontre, 64-62. Suite à un lancer-franc de Perpignan et à un panier à trois points de Gay, le score de 65-65 au buzzer final devient synonyme de deuxième chance puisqu’il déclenche les prolongations. Mais Perpignan avait un avantage non négligeable puisque les filles jouaient à domicile, profitant ainsi du soutien de leur public venu en nombre. Elles finissent par s’imposer 75-71 au détriment du TMB qui, malgré la défaite parvient à se réconforter en pensant à sa montée Ligue 1. A ce titre, les dirigeants toulousains vont avoir du pain sur la planche puisqu’il faut maintenant clôturer les budgets, passer le grand oral du contrôle des gestions, boucler les recrutements, bref, mettre un pied en première division.

Séverine Sarrat



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.