Le TFC repart de l’avant

Si les Violets ne s’imposent plus à domicile depuis la fin août, ils arrivent néanmoins à réussir de bons coups à l’extérieur. La preuve encore le week-end dernier, avec une victoire en terre auxerroise.

 
Certes, les Auxerrois semblaient fatigués après leurs joutes européennes. Et recevoir le TFC après avoir joué l’AC Milan semble ne pas avoir été un motif de motivation à même de faire oublier la fatigue pour les joueurs bourguignons. Néanmoins, le TFC n’a en aucun cas démérité et est reparti du stade Abbé-Deschamps avec une victoire assez logiquement acquise. Deux points sont surtout à souligner. Premièrement, les Violets ont enfin réussi leur entame de match ; profitant d’une déviation aérienne de Santander, Daniel Braaten a ouvert rapidement le score. Un départ canon donc, une habitude que les Toulousains semblaient avoir perdu depuis de nombreuses semaines. Deuxièmement, non seulement le TFC a enfin marqué un but “dans le jeu”, mais aussi et surtout un attaquant, en l’occurrence Federico Santander, a scoré ! Une deuxième bonne nouvelle donc pour les Toulousains, que la sortie sur blessure du même Santander (plus de peur que de mal apparemment) n’aura pas déprécié.
Le danger est néanmoins toujours présent quand on joue les Auxerrois, maîtres que ces derniers sont dans l’art de prendre leurs adversaires à contre-pieds. Néanmoins, menés 2-0 à domicile, les hommes de Jean Fernandez n’ont eu d’autre choix que de prendre le match à leur compte, ce qui n’est pas leur point fort. S’ils ont réussi à réduire le score (par l’intermédiaire d’Alain Traoré), ils se sont également soumis aux contre toulousains, qui hélas auront été mal négociés. Le score en restera donc là, malgré une dernière offensive auxerroise en fin de match. Les Toulousains peuvent se féliciter du bon coup réalisé chez l’une des équipes en forme du moment ; et même s’ils ne sont que onzièmes au classement, ils se rapprochent néanmoins numériquement des premières places et s’éloignent ainsi du bas de tableau – quatre points de retard sur Lille, deuxième, sept points d’avance sur Lens, avant-dernier.

 


Marseille peut s’envoler

Reste maintenant aux Violets de confirmer leurs bonnes prestations d’ensemble à l’extérieur en s’imposant enfin de nouveau au Stadium. Il est souvent certes plus difficile pour une équipe comme le TFC de jouer à domicile, où, sorties des grosses écuries du championnat, les équipes visiteuses se contentent de jouer le contre. Il faut néanmoins que le TFC se fasse encore plus violence et arrive enfin à forcer la décision, quitte peut-être parfois à laisser le ballon plus souvent que d’ordinaire à l’adversaire. Dominer ne suffit pas ; or si le TFC prend souvent l’avantage au milieu de terrain, c’est souvent au détriment de l’efficacité offensive. Les Toulousains reçoivent ce week-end une équipe caennaise en difficulté au classement, dix-huitième et qui vient de subir une large défaite chez elle face à Sochaux. Une rencontre qui sera ainsi loin d’être aisée pour le TFC ; mais il est important que les joueurs d’Alain Casanova retrouvent le soutien d’un public lassé d’assister à de trop nombreuses contres-performances au Stadium.
Parmi les faits marquants de la dernière journée, notons surtout le large succès des Marseillais au Vélodrome face à Montpellier : 4-0, le score est certes flatteur mais reflète l’ascendant que les olympiens, champions en titre, semblent prendre petit à petit sur leurs adversaires. Seule mauvaise nouvelle pour Didier Deschamps : la grave blessure de son latéral droit Azpilicueta, qui sera certainement remplacé dans les jours qui viennent par l’arrivée d’un nouveau joueur. Si les Marseillais remportent leur match en retard face à Rennes (résultat non communiqué au moment du bouclage, NDLR), c’est un signe fort qui serait alors envoyé aux autres prétendants au titre.
Une première place que lorgnent également Rennes justement, mais aussi Lille ou Paris. Des Parisiens qui ont raté l’occasion de passer en tête en concédant le nul 2-2 à Lyon en fin de rencontre sur une erreur de leur portier. Les Lillois n’ont eux pu faire que match nul à Bordeaux. Et ainsi c’est Brest qui a réussi la bonne opération de la dernière journée en s’imposant à domicile 4-1 face à Lens  ; les Finistériens retrouvent ainsi le podium et confirment leur très bonne première partie de saison. En bas de tableau, peu de changement notable ; seul Valenciennes s’est rassuré en battant facilement la lanterne rouge Arles-Avignon 3-0.

Romain Janer


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.