Le TBC présente ses projets sportifs

Accession en Nationale 1, en trois ans pour les garçons, en un an pour les filles dont la gestion est déléguée au TBO
Discret depuis quelques semaines le TBC abat ses cartes. Il va falloir s’y faire. Pour la saison 2008/2009 le sigle TBC n’apparaîtra plus dans les tableaux de classement de NF2. On y lira TBO à la place. C’était un secret de Polichinelle, une nouvelle association, le TBO (Toulouse Basket Occitanie), avait été déclarée à la préfecture de la Haute Garonne le 7 février 2008 (parution au Journal Officiel du 16 février 2008). Mais dans quel but ? Organiser un schisme au sein du TBC et reprendre les droits sportifs féminins après la scission ? Bien sûr que non ! Et c’est une solution plutôt intelligente qui a été approuvée par les comités directeurs de ces deux associations. En respectant les statuts de la FFBB le TBC a signé une convention au terme de laquelle il délègue les pouvoirs de gestion et d’animation des équipes seniors féminines, cadettes et de l’équipe minime championnat de France si sa candidature est retenue. Totalement indépendant le TBO est une “Association Membre“du TBC, l’“Association Support”, dont il bénéficie de l’affiliation. Le service juridique de la Fédération a accusé réception de la convention le 21 mai dernier. Désormais l’ensemble des ressources pour la NF2 sera directement perçu par le TBO qui sera géré par une équipe dirigeante qui doit être totalement indépendante de celle du TBC. C’est Jean Gabriel Costes, en connaisseur, qui en prend les rênes.

 

Hemery et Sévilla de retour ?

Comme une autre nouvelle association, le TMB (Toulouse Métropole Basket) aux fortes racines TCMS Basket, essaye de fusionner avec Le Temple sur Lot (47), dont les finances vacillent, et de reprendre ses droits de NF1, l’adjoint aux sports de la Mairie de Toulouse, François Briançon, a demandé il y a quelques semaines, aux différents protagonistes du basket féminin toulousain de se réunir pour essayer de trouver un chemin d’entente. A l’instigation du TBC, une telle réunion s’est tenue et Stéphane Perrin, son Président, la résume : «Le TMB y a donné l’impression de vouloir faire cavalier seul et c’est pour cela que nous avons très vite signé la convention avec le TBO».
Un TBO qui s’est déjà fort activé en vue de renforcer l’équipe. Jean Gabriel Costes est en contact avancé (mais Tours Val de Loire est aussi sur les rangs) avec une assidue du Tournoi Eurostars, la meneuse bulgare Dessislava Anguelova (Feytiat 07/08, NF2). Elle fêtera ses 40 ans en 2009. Elle a joué à Istres (NF1) de 2005 à 2007. Elle arrivait tout droit du… Temple sur Lot (NF1), où elle menait le jeu pour la Columérine Nathalie Billaud et Véronique Baqué qu’elle aurait de fortes chances de retrouver au TBO. Car en plus de l’expérience de la Bulgare qui, en possession du Brevet d’Etat 1er niveau entraînerait les Minimes Filles en championnat de France, Debby Hemery, que l’on ne présente plus, et Alice Sévilla, les anciennes Toulousaines et Salisiennes, sont sur le point de quitter Le Temple et de rejoindre le TBO entraînant dans leur sillage la Gersoise Baqué, 7ème des championnats d’Europe juniors 96 aux côtés de Lawson, Fromholz et Berthieu. En NF2, avec de tels renforts et cette expérience, le TBO ne pourrait que jouer l’accession.

La NM1 en trois ans

L’hégémonie du TBC sur le basket toulousain est un constat. Les garçons, qui forment la seule équipe senior engagée en championnat de France, ont eux aussi un beau projet. Accéder à la Nationale 1 en trois ans. Après un court séjour en Nationale 3 et la montée surprise Stéphane Perrin veut dans un premier temps tout faire pour maintenir l’équipe en Nationale 2, puis la renforcer pour accéder au plus haut niveau amateur à l’issue de la saison 2010/2011. Voir un club de Toulouse à ce niveau n’aurait rien d’incongru. C’est la place actuelle de villes comme Bordeaux, Lille, Angers, Mulhouse, Blois, Antibes. Le projet sportif est déposé à la Mairie. Il ne reste plus qu’à entendre l’écoute que lui donnera la municipalité. Et attendre les promesses de subvention dont le recrutement dépendra. Des contacts ont déjà été pris auprès de joueurs de niveau N2, originaires de Toulouse ou y habitant. De la subvention accordée dépendra l’issue de la période des mutations qui s’ouvre le premier juin. Tout comme la mise en place d’un vrai centre de formation qui pourrait permettre à moindre coût d’alimenter l’équipe senior. Les équipes du TBC ont le vent en poupe : les cadets viennent d’accéder à la première division, les seniors 2 à la promotion d’excellence régionale, les seniors trois à la promotion d’excellence départementale, les minimes garçons ont enlevé le championnat régional de niveau 1 (en fait la deuxième division). Olivier Ottin vient de retrouver son poste de directeur sportif. Les entraîneurs en place sont confirmés, tant Gilles Tlemsani au TBO que François Moison au TBC. Les projets de formation d’arbitres (qui sera assurée par Jérôme Gaigne du TBC) et d’Opérateurs de Table de Marques (faite par Christophe Gauthier du TBO) sortent des cartons. Il ne reste plus qu’à finaliser les budgets. Dès que l’inconnue du compte “subventions” ne le sera plus.

DB


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.