Le Stade passe entre les gouttes

Au terme d’une rencontre qui ne restera pas dans les annales, le Stade Toulousain a assuré l’essentiel en s’imposant 9-19 sur la pelouse de Gerland face au LOU.

 
Pour son deuxième déplacement en autant de rencontres, le Stade s’est offert sa première victoire de la saison. Et c’est bien là l’essentiel, car le jeu fut pauvre – les conditions climatiques n’aidant en rien les joueurs – et les Rouge et Noir bien peu inspirés. Et c’est même par un essai gag que la victoire toulousaine s’est dessinée. Explication : le demi-de-mêlée Ricky Januarie tape trop long sur Yves Donguy, qui se retrouve seul à 55 mètres de la ligne adverse. Devant lui, un boulevard, les avants des deux formations étant accaparés par un début de bagarre sur le bord de touche. S’ensuit ainsi une longue course en solitaire pour l’ailier toulousain qui n’en demandait pas tant. Après discussion avec son juge de touche, l’arbitre principal valide l’essai, Eugène N’Zi étant désigné coupable d’avoir ouvert les hostilités. Bilan de l’action de la rencontre : essai transformé, 13-3 pour le Stade et le LOU à quatorze. La deuxième mi-temps ne changera rien à l’affaire, les Toulousains n’étant pas plus inspirés qu’en première, et les Lyonnais se montrant trop timorés pour espérer mieux, incapables même de remporter le point du bonus défensif alors que Lespinas manquait la pénalité de la dernière chance. Certes sous une pluie battante qui aura rendu le ballon incontrôlable, il était difficile de proposer un jeu plus enthousiasmant, mais les motifs d’insatisfactions côté Rouge et Noir sont bel et bien présents. Si le Stade s’en est sorti grâce à une bonne défense (un très bon travail de Clément Poitrenaud notamment dans ce secteur), la mêlée a été à la peine, offrant trop de pénalités aux Lyonnais. Le jeu au pied de Luke McAlister s’est alors révélé précieux (nous n’avions d’ail- leurs pas vu les Toulousains jouer autant au pied depuis fort longtemps), mais c’est bien l’inexpérience des Lyonnais qui a facilité la victoire des Rouge et Noir.

Premier choc de la saison

Avec cinq points en deux déplacements, le bilan est bien sûr globalement positif, mais pour la manière, il faudra encore attendre un adversaire plus coriace ain-si qu’un temps plus clément. Cela tombe bien, car le Stade reçoit le Racing-Métro ce samedi. Un premier gros choc en perspective qui permettra aux champions de France de s’étalonner face à une équipe francilienne qui réalise le départ parfait en championnat et qui compte bien frapper un grand coup à Toulouse. Sans transition, un mot sur le Festoval qui se tiendra du 9 au 24 septembre à Toulouse. Ce rendez-vous des amoureux du rugby est ouvert à tous les publics, et proposera de nombreuses et diverses activités, culturelles comme sportives, toutes liées entre elles par l’amour du ballon ovale. Des initiations à la pratique du rugby pour les enfants de huit à treize ans seront ainsi proposées sur quatre places emblématiques de la Ville Rose – la première aura lieu ce samedi place de la Trinité de 14h à 18h. Outre des concerts et une exposition de photos, un tournoi de rugby à 5 ou à 7 au toucher, ouvert à tous, clôturera le festival sur la place du Capitole, après des séances qualificatives qui se tiendront le 17 septembre dans plusieurs stades de la ville.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.