Le handball toulousain fait peau neuve

Dès la saison prochaine il faudra s’habituer à ne plus parler du THB mais du Fénix Toulouse Handball. Un changement d’identité qui a pour but de mieux asseoir le club toulousain au sein de l’agglomération de la Ville Rose.

 
Ce changement de nom n’est pas le premier dans l’histoire du club. Créé en 1964, celui que l’on doit désormais nommer le Fénix Toulouse Handball (FTH) en est déjà à sa septième appellation différente ; on se souvient notamment des Spacer’s, puis du Toulouse Union Handball a-vant que le club ne devienne le THB, puis aujourd’hui le FTH. Ce nouveau virage dans la vie du club a été impulsé par le président Patrick Salles, afin d’installer durablement le handball dans le pay- sage sportif de la ville. Troisième club de la ville le plus populaire derrière le Stade Toulousain et le Toulouse FC, le FTH est aussi le premier club de sport en salle en ter-mes d’affluence. Mais pourquoi ce choix du phénix, re- baptisé Fénix à l’occasion ? Souhaitant se forger sa propre histoire sans toutefois renier le passé, le club a ainsi opté pour le phénix, oiseau légendaire connu pour sa longévité, et qui incarne des valeurs que le FTH souhaite voir associer à son nom, à savoir la rigueur et le culte de la victoire, la persévérance et l’énergie ainsi que le goût du beau jeu et du spectacle. De plus, dans le système antique basé sur les couleurs pour désigner les points cardinaux, le phénix représente le sud. Enfin, son écriture à consonance occitane (Fénis, puis Fénix) permet au public de faire le lien avec Toulouse et sa région – le club toulousain étant le seul représentant du sud-ouest en première division. Ce changement de nom s’accompagne également d’un changement de logo, qui se veut plus moderne, original et dynamique. Les couleurs ne sont pas choisies au hasard, le bleu reprenant la couleur du plumage du phénix et l’orange symbolisant le feu. Le site internet du club (www.toulousehb.fr) est lui aussi en phase de refonte, et devrait présenter son nouveau visage au cours de l’été. Ces différents changements participent ainsi à la nouvelle dimension que souhaite obtenir le club, dans le but de redynamiser son image, de ga- gner en visibilité et augmenter ainsi sa notoriété, enfin de fédérer spectateurs comme partenaires autour d’un projet fort.

 

Jouer l’Europe à moyen terme

Le projet sportif sous-tend bien évidemment ce changement d’identité. Finalement maintenu en première division malgré une saison difficile, le FTH souhaite bien sûr améliorer ses performances, tout en gardant une ligne de conduite raisonnable mais ambitieuse. L’équipe sera ainsi peu remaniée cet été en vue de la saison prochaine. Elle s’articulera autour d’internationaux, de joueurs confirmés et de jeunes espoirs. Le club espère jouer le haut du tableau d’ici quelques saisons, et par là-même participer aux joutes européennes. Le FTH a, on le sait, réussi un grand coup en fin de saison dernière en faisant revenir au club le capitaine de l’équipe de France, l’arrière gauche Jérôme Fernandez. Ce dernier, au terme d’un feuilleton rocambolesque, est ainsi arrivé en toute fin de saison et a pu aider ses partenaires à maintenir le club dans l’élite du handball français. Au-delà même de ses qualités sportives, son énorme expérience professionnelle est un atout de grande valeur pour l’équipe. Autre nouvel arrivant, l’arrière droit (gaucher) et international espagnol Salvador Puig en provenance de Granollers qui a signé pour deux années plus une troisième en option. Par ailleurs deux joueurs ont quitté le club : l’arrière droit Benjamin Briffe et l’arrière gauche Lukas Buchta. Comptant en son sein des joueurs expérimentés comme le gardien international Daouda Karaboué, le demi-centre Danijel Andjelkovic ou bien encore l’ailier gauche Anouar Ayed, l’équipe entraînée par Joël Da Silva possède un potentiel intéressant et pourrait dès la prochaine saison se permettre de jouer les trouble-fêtes en championnat. Le Fénix Toulouse Handball s’apprête à s’envoler, souhaitons-lui de bientôt survoler l’Europe.

Romain Janer



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.