La Cépière; L’hippodrome a la cote

Malgré les difficultés de pouvoir d’achat, le PMU se porte bien et l’hippodrome de Toulouse enregistre un bon bilan 2008, même s’il manque encore de visibilité. Ses responsables espèrent que la croissance sera galopante en 2009.

 

Pour lire
la suite, reportez-vous au Journal Toulousain n° 347.

En vente
en kiosque au prix de 1 euro.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.