Jérôme Fernandez ; L’espoir du Hand toulousain

Le 31 mars dernier, le célèbre handballeur Jérôme Fernandez était de passage dans la ville rose pour parapher un contrat qui l’engagera pour 4 ans dans le club toulousain. Le capitaine de l’équipe de France de handball, championne d’Europe, championne du monde et championne olympique, arrive à temps pour aider le THB en mal de victoires.

 
«C’est mon aventure à Toulouse qui m’a conduit à remporter mon premier titre, la coupe de France de 1998, le dernier, j’aimerais le conquérir également avec eux», et plus de 10 ans après, Jérôme Fernandez revient dans «le club de son cœur», celui de ses débuts : le THB. Très attaché au Toulouse Handball, il explique son retour dans le sud-ouest : «J’ai envie de rendre à ce club ce qu’il m’a donné au début de ma carrière, c’est un juste retour des choses». Mais au-delà des sentiments, le triple champion du monde est ici avant tout pour jouer. Conscient d’être au sommet de sa carrière, il affirme comprendre les besoins du groupe : «Je sais que les joueurs souffrent pour se maintenir dans l’élite» par conséquent, il donnera «le meilleur pour que Toulouse s’émancipe et devienne un grand club». Et le THB ne demande que cela. 14ème au classement général, il leur fallait un grand joueur, ils l’ont eu ! Un nouveau défi pour le handballeur, et un projet qui se concrétisera peut-être : celui de retrouver le niveau d’excellence d’il y a quelques années.

L’homme providentiel

Pierre Cohen n’a pas cessé de se féliciter de l’arrivée de Jérôme Fernandez dans le club toulousain. Qualifié «d’homme extraordinaire, qui cumule toutes les qualités du handballeur» le joueur devra porter le poids de cette attente. En effet, par sa venue, le champion réjouit le maire de Toulouse : «L’arrivée de Jérôme est un grand plaisir au moment où le hand toulousain doit lutter». Bastion du rugby, M. Cohen confirme qu’«il y a de la place pour tous les sports à Toulouse» avant d’ajouter que le hand aussi «véhicule des valeurs». Une opinion que partage le président du THB, Patrick Salles. Selon lui, «ce jeu fédère les amoureux du sport en général» et «Jérôme incarne une valeur d’exemple, un leader naturel sur lequel peuvent s’appuyer ses coéquipiers». De son côté, le capitaine de l’équipe de France espère être à la hauteur de ses ambitions. Il assure vouloir donner le meilleur de lui-même et ce pour quelque temps. En effet, le joueur déclare ne pas venir pour prendre sa retraite, avant d’ajouter «je ne me suis pas fixé de limite de temps. Tant que j’aurai les capacités physiques et sportives, je continuerai à faire du hand». Une promesse pleine d’espoir pour la ville et pour cette discipline. Rendez-vous dès le 1er juillet, jour où le handballeur posera ses valises dans la ville rose.
 

Laura Mézergues


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.