Hockey sur Glace – Les Bélougas Une victoire tant attendue

Grande soirée de hockey-sur-glace samedi dernier, à la patinoire Jacques Raynaud de Blagnac, pour un derby des plus classiques : les Bélougas de Toulouse Blagnac l’emporte 5 à 3 contre l’Hormadi d’Anglet.
Les Angloyes rentrent dans  le match en confiance, nécessairement. Depuis la lointaine époque où les deux adversaires pointaient en D2, l’Hormadi a toujours dominé les locaux, au point de devenir leur bête noire. De surcroît, ils les savent diminués de trois pièces maîtresses, blessées à Reims : Sami Koskela et les attaquants Olivier Gamache et Rémi Péronnard. Et ils marquent au bout de seulement cinq minutes, sous la palette de Xavier Daramy. Dans la tête des Basques, ce match est déjà gagné alors que les Blagnaco-Toulousains savent qu’ils doivent rester concentrés et ne surtout pas laisser échapper la partie. Les hommes du Capitaine Savajol cherchent l’égalisation à tout prix avant la fin de la première période, mais celle-ci tarde à venir et la pression des visiteurs reste forte. C’est Bryan Ten Braak qui trouve enfin la faille et transperce la cuirasse du portier Angloye, le grand Eddy Ferhy,  une des légendes du Hockey-sur-Glace français. Mais les Bélougas n’en restent pas là et Karl Fournier signe un but d’anthologie, à seulement quinze secondes de la fin de la période. 2 à 1, voilà un score auquel ne s’attendaient pas les visiteurs. Mais leur supplice se poursuit et les douze premières minutes du deuxième tiers leur seront fatales. Karl Fournier double la mise, suivi par Jimi Palanto. Le temps mort demandé n’arrête pas l’hémorragie puisque Rémi Doroginsky marque dans la foulée. 5 à 1 à la 32e minute. Le coach Angloye n’a pas d’autre choix que de retirer Eddy Ferhi et de le remplacer par le jeune Julien Pradera, gardien formé au TBHC il y a quelques années.

 

Victoire de la solidarité

Le jeu change évidemment de nature, les Bélougas doivent tenir le score pendant encore vingt-huit minutes alors que les visiteurs doivent combler un retard de quatre buts pour atteindre la prolongation. Ils en sont capables, Benoît Pourtanel le sait. La stratégie du tir à la cage se met en place et l’Hormadi bombarde en règle le portier local. Il faudra attendre le début de l’ultime période pour que les visiteurs trouvent le fond des filets de Pierre Mauffrey. Mais la défense des Bélougas est en place, parfois désespérée, l’équipe fonctionne, l’abnégation et le sacrifice sont là. Bien sûr, les Angloyes vont marquer, et ils le font dix minutes plus tard. L’écart se resserre à six minutes de la fin : 5 à 3. Chacun s’attend à ce que le coach adverse sorte très vite son gardien afin de jouer le tout pour le tout pour aller chercher l’égalisation synonyme de mort subite. Mais il choisit de ne pas le faire, et de continuer sur le même système de jeu, infructueux jusqu’à présent. La victoire des Bélougas est acquise, une victoire méritée, bien construite qui arrive à point nommé et qui confirme les progrès entrevus lors des deux précédentes rencontres. «C’est vraiment la victoire de la solidarité et du groupe», s’exclame le Président Bouisse après le match, «une magnifique rencontre, une salle pleine en liesse, que demander de plus ?» Les Bélougas doivent maintenant confirmer leur marche en avant dès la semaine prochaine, avec le deuxième derby du Sud-Ouest, à Bordeaux, avant de recevoir les Chevaliers du Lac d’Annecy,  le 24 novembre à Blagnac.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.