Hockey sur Glace – Bélougas Héroïques

Des supporteurs déchaînés, un match au rythme effréné, un suspense haletant et la victoire 6-5 face à Neuilly-sur-Marne : tous les ingrédients étaient réunis pour offrir une magnifique soirée de Hockey sur Glace aux 1 300 spectateurs de la Patinoire Jacques Raynaud de Blagnac samedi dernier.
Pour les Bisons de Neuilly sur Marne, l’enjeu était une place en play-off, alors que pour les Bélougas du Toulouse Blagnac Hockey Club, il s’agissait d’une question de survie en D1, d’une sortie de la zone de relégation.

Les locaux ouvrent le score au bout de sept minutes de jeu, sur une belle action lancée par Olivier Gamache, Bryan Ten Braak et Sébastien Savajol. Neuilly revient au score quatre minutes plus tard : la course poursuite entre les deux équipes est lancée. La première période se termine sur une égalité 2 à 2.

Les Bélougas reprennent l’avantage en début de deuxième tiers et ferment les verrous. Ils gardent leur avance jusqu’à cette malheureuse faute défensive, à la 35e minute qui permet aux Bisons de revenir au score, puis de prendre l’avantage, pour la première fois de la partie. Les Bélougas, qui tournent sur seulement deux lignes, souffrent, la fatigue se fait sentir et les Bisons semblent maintenant prendre le match à leur compte. Ils mènent, 3 à 4, et enfoncent le clou en tout début de troisième période, 3 à 5.

 

Les Bélougas ne lâchent rien

 

Le coup est dur, le moral atteint, les Bisons pensent sans doute avoir fait le plus dur. Dans l’adversité, les hommes de Benoît Pourtanel font preuve d’un mental d’acier, ce mental qui leur a fait défaut si souvent tout au long de cette saison. Ils se battent, ne lâchent rien, développent une agressivité à l’égale de la violence des visiteurs. En moins de cinq minutes, ils réussissent l’exploit de revenir au score, 5 à 5, grâce aux buts d’Olivier Gamache, encore lui, et du défenseur Valtteri Autio. Le chrono tourne, les deux équipes se préparent mentalement à la prolongation, mais Neuilly-sur-Marne, maladroit, récolte une pénalité à deux minutes du coup de corne final, le plus mauvais moment. Les Bélougas profitent de cette supériorité numérique, et c’est un défenseur, une fois encore, qui offre la victoire à son équipe: Akseli Mattila marque à 16 secondes de la fin de la partie.

Cette victoire, associée à la défaite de Mont-Blanc face à Montpellier, permet aux Bélougas de sortir de la zone de relégation. Mais l’écart est fragile, d’autant que les deux prochains adversaires figurent dans le trio de tête de ce Championnat, Lyon la semaine prochaine, et Reims, à domicile dans quinze jours.

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.