Festigolf 2013: Opération « séduction » réussie

Initiations, animations, débats et compétitions amateurs, autant d’activités proposées par NGF Golf lors de la 5e édition du Festigolf qui avait lieu du 11 au 16 septembre derniers sur les greens toulousains.

 

« Le golf n’est pas réservé à une élite !» C’est le message qu’a délivré NGF Golf, société de gestion de parcours de golf, à travers l’organisation du 5e Festigolf de Toulouse. Durant six jours, plus de 500 participants se sont succédés sur les greens de Seilh, Téoula, La Ramée et Fiac-Lavaur, pour s’initier au maniement du club. « Pour la plupart, 90%, il s’agissait d’une véritable découverte et pour certains d’une révélation », constate Eric Castel, directeur NGF Golf Midi-Pyrénées. Mais l’objectif de ce Festigolf 2013, était multiple : « Le premier bien sûr restait de promouvoir ce sport, mais nous souhaitions également faire découvrir l’environnement d’un golf à savoir le fonctionnement et l’entretien d’un parcours ainsi que les divers professionnels qui garantissent aux golfeurs un moment privilégié », poursuit-il. Beaucoup ont ainsi appris que les 60 hectares des golfs NGF de Toulouse étaient en réalité des écrins de verdure préservant la biodiversité locale.

 

Le golf, sport olympique

 

En Midi-Pyrénées, le golf, depuis quelques années, se démocratise et devient accessible à tous. En témoigne la recrudescence des demandes de licences. « Les inscriptions stagnent au niveau national, ce qui n’est pas le cas dans notre région. Pour exemple, le golf de Seilh a enregistré une augmentation de 2.8% chez les adultes et de 5% chez les plus jeunes. Au total, on dénombre 20 500 licenciés à la Ligue Midi-Pyrénées et, plus précisément, 8 500 en Haute-Garonne », explique Eric Castel. Et ce phénomène ne devrait pas s’inverser, au contraire, puisque le golf deviendra, en 2016, sport olympique, ce que confirme le directeur régional NGF : « ce sport va continuer à se développer surtout si les golfeurs français affichent de bons résultats aux Jeux Olympiques de Rio ! » Ce qui amène d’ailleurs les organisateurs à prévoir d’ores et déjà une sixième édition du Festigolf, le succès ayant été au rendez-vous. « Les demandes ont été telles que nous n’avons pu répondre positivement à toutes les inscriptions. Ainsi, nous poursuivons les initiations gratuites jusqu’au 30 septembre », se réjouit Eric Castel. Plus que quelques jours encore pour découvrir l’univers du golf.

 

Séverine Sarrat



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.