FC Lézignan – TO XIII : Les Toulousains en pôle position

Les Olympiens félicitent Gregory White, auteur du premier essai du match ©Claire Sapet
Les Olympiens félicitent Gregory White, auteur du premier essai du match ©Claire Sapet

Ce dimanche (22/03), le Toulouse Olympique XIII domine Lézignan sur ses terres (8-32) et s’assure ainsi de terminer premier de la Poule des As pour la 2e année consécutive, et d’être directement qualifiés pour de dernier carré du Championnat. Les Olympiens ont pris le score dès le début de la rencontre et n’ont jamais réellement tremblé, notamment grâce à leur défense très hermétique. Au final, ils inscrivent 6 essais à 2.

A l’image de leurs dernières sorties, les Olympiens, soutenus par un bruyant contingent de supporters, démarrent pied au plancher et Greg White bien décalé sur son aile, qui déflore la marque après moins de 5 minutes de jeu (0-6). Puis, sur une belle combinaison, Mark Kheirallah prend un intervalle et sert Tony Maurel pour la conclusion (0-12).

Au quart d’heure de jeu, le grand 2nde ligne de Lézignan, Cooper, récupère un coup de pied en diagonale et ouvre le compteur des siens (4-12). Les débats s’équilibrent et le rythme tombe quelque peu. Les Toulousains manquent une occasion franche suite à une chandelle mal négociée par l’arrière garde audoise, mais peu avant la pause, Tony Maurel intercepte un coup de pied adverse et conclut 50 mètres plus loin (4-18).

Les Olympiens tiennent les Audois à distance

Dans le 2e acte, les visiteurs scorent les premiers et accroient leur avance. Sur une attaque petit côté, Florian Quintilla s’extrait de la défense adverse, met sur orbite Tony Maurel, qui retrouve Mourad Kriouache à l’intérieur (4-24). Il faut attendre les 10 dernières minutes pour que le score bouge de nouveau. Après une longue séquence offensive, Danny Hulme décale Bastien Ader qui conclut en puissance (4-28). Puis, sur le coup de renvoi, les Olympiens réalisent une somptueuse chaine d’attaque, qui après des tenus mettant systématiquement sur le reculoir la défense locale, voit Sébastien Planas libérer le ballon pour le supersonique Danny Hulme (4-32). En toute fin de partie, Farlow profite d’un coup de pied relâché par Mark Kheirallah pour réduire la marque. 8-32, score final.

Sylvain Houles et son staff doivent maintenant gérer les 5 semaines sans match qui les séparent des demi-finales du samedi 25 avril, au Stade des Minimes.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.