Coupe du monde féminine de Rugby à XIII/ Les Françaises sur le départ

La coupe du monde féminine de rugby à XIII se déroule du 3 au 14 juillet prochains à Leeds (Angleterre) et l’Equipe de France sera de la partie. Après de grandes difficultés pour réunir les sommes devant financer le voyage, les rugbywomen défendront donc les couleurs de la France.

 

Battantes sur et hors du terrain, les filles de l’Equipe de France de rugby à XIII sont allées chercher leur participation pour la Coupe du Monde avec les dents ! Organisée par l’Angleterre, du 3 au 14 juillet 2013, cette compétition ne verra s’affronter finalement que quatre équipes nationales car même si huit formations étaient engagées, seule la moitié d’entre elles est parvenue à obtenir le budget nécessaire pour poursuivre l’aventure mondiale. Et ce ne fut pas chose facile pour l’équipe de France non plus. « Nous avons participé à 1/3 du financement », confie Carlos Zalduendo, président de la Fédération française de rugby à XIII. Restait donc 2/3 à trouver pour pouvoir honorer leur participation, et ce n’est qu’au dernier moment, juste avant la date butoir du 15 mai dernier, que la chance leur a souri. Ou plutôt le réseau du rugby a permis de débloquer la situation car c’est un ancien rugbyman qui a entendu l’appel des filles de l’Equipe de France. Romain Sort, ex-international à XIII, s’indigne alors : « comment peut-on disposer d’une Equipe de France et ne pas pouvoir disputer une Coupe du monde ! » Travaillant à Bricomarché, il entreprend ses responsables et les sensibilise au manque de financement du rugby à XIII féminin. En une journée, la solidarité œuvre et Bricomarché s’engage auprès des filles d’Olivier Janzac, entraîneur de la formation nationale depuis sept saisons.

 

Les Françaises affrontent les 3 meilleures mondiales

 

Depuis 2006, Olivier Janzac, est épaulé par Cécile Seghairia qui revient sur l’épopée française : « Nous préparons la Coupe du Monde depuis plusieurs mois, ne pas y aller aurait été une grosse déception. » Mais l’épée de Damoclès qui pesait sur les têtes des joueuses de l’Equipe de France n’est plus, autant ne plus y penser même si certaines ont dénoncé le manque d’implication de la Fédération pour le rugby féminin. Maintenant, il convient de se concentrer sur la prochaine échéance : « nous avons d’abord effectué une sélection de 40 joueuses pour n’en garder que 27 aujourd’hui, qui partiront en stage à Marseille le 16 juin prochain. Au terme de ce dernier, nous sélectionnerons 22 filles qui prendront la direction de Leeds, en Angleterre. Là-bas, les Françaises rencontreront l’Angleterre, l’Australie et la Nouvelle Zélande en phases de poule. Ensuite le 3e affrontera le 4e et le 2e s’opposera au 1er à l’Headingley Stadium. Pour ses matchs de préparation, l’Equipe de France a déjà disputé deux rencontres face aux Anglaises et remporté les deux, « espérons que ce soit de bon augure », confie Cécile Seghairia.

 

Séverine Sarrat



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.