Coupe du monde d’aviron ; Berrest et Bahain, des gars en or !

Et une nouvelle médaille pour l’équipe de France d’aviron à Lucerne. Et pas n’importe laquelle… L’or en deux de couple pour Julien Bahain et Cédric Berrest.

 
Ils l’ont fait, Julien Bahain et le Toulousain Cédric Berrest confirment leur performance réalisée à Henley la semaine dernière en s’imposant lors de la finale du deux de couple. Ils ont réalisé une course époustouflante et totalement maîtrisée. «C’est notre course de référence. On avait envie de faire mal aux Anglais de leur prouver que nous étions plus forts, comme on arrivait à les maîtriser nous en remettions un coup. Nous avons ramé fluide, c’était totalement euphorisant. On a senti les Anglais revenir mais ils n’ont pas réussi à nous passer», révèle Cédric Berrest à l’arrivée. «Nous étions totalement en osmose avec Cédric, nous ramions ensemble parfaitement. J’ai ressenti un plaisir indéfinissable sur cette course. Cela vaut le coup d’en “chier” et de souffrir à l’entraînement pour ressentir des émotions pareilles. Maintenant cap sur le championnat du monde. On a marqué les esprits !», avoue Julien Bahain. Face à eux des Anglais dépités qui avaient espéré que la défaite à Henley était une simple erreur de parcours. Fair-play, Matthew Wells et Marcus Bateman ont reconnu que Cédric et Julien étaient imprenables aujourd’hui. Tout le monde attend avec impatience le dénouement de la saison au championnat du monde. Pascal Berrest, Directeur technique national, dresse un bilan à la fois positif et mitigé de cette troisième coupe du monde : «Nous finissons cette coupe du monde avec 5 médailles. Certains bateaux ont confirmé leurs potentiels et réalisé des performances magnifiques, d’autres sont vraiment passés à côté. Nous sommes à quatre mois des championnats du monde, cette coupe du monde a servi d’avertissement. Je pense qu’à partir de maintenant les rameuses et les rameurs vont réaliser le programme d’entraînement avec encore plus d’application». À partir de début août, les athlètes de l’équipe de France vont rentrer dans un cycle de préparation : tout d’abord un stage de préparation physique à Tignes suivi d’un programme sur l’eau. Les Français retrouveront la compétition internationale au championnat d’Europe du 10 au 12 septembre puis ils entameront le dernier cycle d’entraînement avant le championnat du monde qui se déroulera en Nouvelle-Zélande du 31 octobre au 7 novembre.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.