Combien coûte le sport toulousain ?

Le conseil municipal de Toulouse vient d’approuver les différents budgets de fonctionnement des clubs élite et associations sportives de la Ville rose. Petit tour d’horizon des priorités de la nouvelle municipalité et des sommes engagées.

 
Toulouse est fière de son statut de ville la plus sportive de France et compte bien tenir son rang dans les années à venir. Et pour développer la pratique physique, qu’elle soit de compétition ou de loisir, la nouvelle municipalité a décidé d’axer sa politique de financement sur les associations de quartier : «Nous avons baissé le budget des deux gros clubs élite que sont le TFC et le Stade Toulousain. Par contre, nous augmentons ceux du sport féminin et du handisport, tout en réinjectant aux clubs de quartier la recette de 100 000 euros de la rencontre internationale France-Paraguay», explique l’adjoint aux sports François Briançon.
Ainsi, le TFC et le Stade Toulousain voient leur budget 2009 amputés de 100 000 euros chacun mais les Violets restent tout de même les mieux dotés avec 1,36 millions tandis que les Rouge et Noir cumulent un peu plus d’1 million grâce à leurs diverses associations. Les 22 clubs élite que compte Toulouse font le plein avec par exemple 763 000 euros pour le TUHB, 170 000 pour les Dauphins du TOEC ou plus de 300 000 euros pour le TOXIII. Le Toulouse Invalides Club voit sa subvention doublée pour atteindre 30 000 euros, car «le basket handisport toulousain évolue au niveau européen».

 

6,4 millions

En ce qui concerne les associations sportives, l’accent a été mis selon François Briançon sur «les clubs qui ont le plus de licenciés et qui disposent d’une école de sport. Nous voulons soutenir les actions structurantes à l’échelle d’un quartier.» Pas moins de 103 structures sont ainsi valorisées par la mairie dont 19 clubs de football, 8 de rugby, 2 de volley ou encore des associations proposant des loisirs plus insolites : 2 000 euros pour les clubs de quilles, 600 euros pour la spéléo, 7 500 euros pour la lutte, 2 500 euros pour le culturisme ou 1 200 euros pour les échecs.
Une subvention exceptionnelle de 7 200 euros a également été allouée au Comité Midi-Pyrénées de natation en vue du meeting national IRSO qui s’est déroulé du 23 au 25 janvier derniers. L’adjoint aux sports a tenu à rappeler les termes de la convention liant les clubs élite à la municipalité. En échange des subventions, ceux-ci s’engagent à organiser en partenariat avec la Ville un certain nombre d’actions en faveur des jeunes. Au total, ce ne sont pas loin de 6,4 millions dédiés au sport toulousain par la nouvelle équipe du Capitole.

Sophie Orus


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.