Colomiers, la descente amère

Malgré leur victoire bonifiée, les Columérins n’ont pu éviter la descente en Fédérale 1. De son côté, le TFC est quasiment assuré de son maintien.

 
L’US Colomiers devait impérativement battre Carcassonne pour espérer rester en Pro D2 la saison prochaine. Mission accomplie avec une victoire bonifiée 35-15, mais hélas cela n’a pas été suffisant. Car de son côté Dax n’a pas fait dans le détail en corrigeant Narbonne 60-17. On peut comprendre que les Narbonnais étaient démobilisés après avoir acquis leur maintien la semaine précédente (en battant… Colomiers), mais il est regrettable qu’ils n’aient pas joué le jeu jusqu’à la fin. Dès la mi-temps le sort des Columérins était en effet déjà scellé, Dax menant alors 32 à 3. Cela dit la relégation de l’USC ne s’est évidemment pas seulement jouée lors de cette dernière journée, trop de points perdus bêtement en route tout au long de la saison ayant condamné le club à évoluer en Fédérale 1 la saison prochaine. Mais qu’il est rageant de subir une relégation due au goal-average particulier avec son adversaire direct ! L’US Colomiers va donc désormais s’atteler à bâtir un groupe compétitif en vue de la prochaine saison. A ce propos Alain Carré, le président du club, a d’ores et déjà confirmé que l’entraîneur principal ainsi que le coach des lignes arrières ont été choisis et retenus, même si leurs noms n’ont pas été communiqués jusqu’à aujourd’hui.
De son côté, le Stade Toulousain a terminé la saison régulière sur une bonne note en disposant de Clermont 15-6. Des Clermontois qu’ils pourront retrouver en demi-finale, si ces derniers se défont de Biarritz lors du match de barrage. Les Rouge et Noir terminent ainsi premiers du championnat, un titre certes purement honorifique mais qui traduit la constance du groupe toulousain tout au long de la saison. Il reste maintenant deux rencontres au mieux pour aller conquérir un nouveau titre de champion de France, l’objectif prioritaire des Toulousains cette saison. Le Stade va maintenant devoir gérer cette longue période qui le sépare du 27 mai, date de la demi-finale. Car reste cette obsédante question : cette période de trois semaines sans match est-elle gage de fraîcheur ou de man-que de compétitivité ?

Le TFC se rapproche du maintien

Les Violets n’ont pas tout misé sur le spectacle en se rendant à Lorient samedi dernier. Ne pas prendre de but, tel semblait être l’objectif premier adressé par Alain Casanova à ses joueurs. Objectif réussi, au terme d’un match pauvre en occasions conclu par un évident 0-0, tant aucune des deux équipes ne méritait de remporter les trois points de la victoire. Un petit point pris au classement qui permet ainsi au TFC de posséder aujourd’hui cinq points d’avance sur le premier reléguable, à savoir les Nancéens de Pablo Correa. A l’heure où vous lisez ces lignes, le TFC s’est peut-être définitivement sauvé : les joueurs d’Alain Casanova recevaient en effet ce mercredi Valenciennes (NDLR : résultat non communiqué au moment du bouclage). Si le résultat devait être positif, les Violets pourraient même espérer terminer dans la première partie du classement. D’autant plus que ce dimanche le TFC se rend du côté d’Arles-Avignon, bon dernier de la classe qui ne s’est imposé qu’à une seule reprise cette saison.
Le Toulouse Handball est lui aussi tout proche de réussir son opération maintien. Fort de l’apport de Jérôme Fernandez, le THB a en effet obtenu le nul 27-27 sur le parquet de Dijon, adversaire direct pour le maintien qui reste ainsi premier reléguable. Ce résultat n’est certes pas décisif (au contraire de la présence du capitaine de l’équipe de France, meilleur joueur de son équipe dès son premier match), mais il permet au Toulouse Handball d’envisager plus sereinement les dernières journées de championnat. Tout comme le TFC face à Valenciennes le THB recevait Tremblay ce mercredi ; en cas de résultat positif les handballeurs toulousains pouvaient ainsi assurer quasiment définitivement leur maintien parmi l’élite pour la saison prochaine.

Romain Janer


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.