Championnats d’Europe petit bassin: Les Dauphins n’ont pas brillé

Lucien Lacoste prépare désormais les Championnats de France grand bassin à Chartres

La jeune garde toulousaine engagée, avec l’Equipe de France, aux Championnats d’Europe en bassin de 25 mètres qui avait lieu à Herning (Danemark), n’a rien pu faire face à l’expérience des internationaux présents sur la compétition. Lucien Lacoste, entraîneur du TOEC, reconnaît que la tâche n’était pas des plus faciles.

Les Toulousains n’ont pas joué les premiers rôles dans ce championnat d’Europe en bassin de 25 mètres qui avait lieu du 12 au 15 décembre au Danemark. Sur les six nageurs du TOEC qualifiés pour cette compétition, seule Solène Gallego est parvenue à se hisser dans une finale, avec les filles du relais 4 x 50 quatre nages qui ne sont arrivées que septième. « Le niveau était bien plus élevé que l’année dernière », concède Lucien Lacoste, entraîneur des Dauphins, « les différentes nations n’avaient alors pas envoyé leurs meilleurs nageurs et nous étions encore dans la dynamique des Jeux Olympiques. » Il compare même ce déplacement à celui d’une équipe de sport collectif allant évoluer à l’extérieur, « nous avons eu d’énormes difficultés à nous exprimer. Il n’y a pas eu de déclic lors des séries ! » Déçu mais pas abattu, Lucien Lacoste relativise : « il était compliqué d’enchaîner ces championnats d’Europe au sortir des championnats de France de Dijon. » Pourtant, Joris Bouchaut, Solène Gallego, Simon Guerin, Ganesh Pedurand et Patrick Perisser ont tout donné mais leur manque d’expérience ne leur a pas permis de briller.

 

Objectif Championnat de France de Chartres

 

Pour la plupart, ils découvraient là les compétitions internationales de haut niveau, et s’ils n’ont pu y approcher les podiums, « ils ont beaucoup appris et leur comportement sportif reste intéressant. Ils doivent acquérir de l’expérience pour ensuite travailler leur performance », explique Lucien Lacoste. Lorys Bourelly, leader de la délégation toulousaine, a répondu présent, « il était à son meilleur niveau, ce qui contribue à tirer les autres vers le haut », se réjouit son entraîneur. Et si ces Championnats d’Europe ont permis de tester les capacités de chacun, c’est en août 2014 qu’il faudra y joindre les résultats, pour les Championnats d’Europe en bassin de 50 mètres. Encore faudra-t-il se qualifier, et c’est bien là le nouvel objectif du TOEC : « Pour cela, les Dauphins vont se préparer en disputant six meetings dont celui de Nîmes ce week-end, en grand bassin. Un stage de 15 jours en Floride est également prévu en mars », conclut Lucien Lacoste. D’ici là, les Dauphins devront s’illustrer lors des Championnats de France à Chartres, en avril prochain.

 

Séverine Sarrat



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.